38es prix Gémeaux

Contexte sur la mise à jour des règlements

 

Depuis plusieurs années, les membres de l’industrie et des médias nous partagent le fait qu’il y a trop de catégories dans les galas. Afin d’y remédier, l’Académie et son comité de pairs, accompagnés par le conseil d’administration, qui représente les membres de l’industrie, a procédé à une refonte de l’ensemble des catégories. 

Différents partenaires ont également contribué à la réflexion entourant ces changements. Les différents comités des règlements se réunissent chaque année afin de se concerter et de faire évoluer les règlements des prix pour rester en phase avec la réalité de l’industrie et sont formés par des professionnel.les du milieu.  

L’Académie a donc procédé à des changements qui augmenteront la compétitivité du concours dont la fusion de plusieurs catégories. L’Académie a ainsi fusionné plusieurs catégories à travers tous les types de prix, permettant de passer de 139 à 88 catégories au total (excluant les 4 prix spéciaux). 

L’Académie annonce dans le même élan et comme chaque année, divers ajustements aux règlements des prix Gémeaux, dont : 

  • Pour les catégories Meilleure série dramatique annuelle et Meilleure série dramatique quotidienne exclusivement, les productions devront avoir été diffusées à la télévision pour être admissibles. 

  • Pour toutes les catégories, le seuil minimum d’inscriptions afin qu’une catégorie soit maintenue, passe de 3 à 5 inscriptions, à l’exception de Meilleure émission ou série d'animation qui demeure à 3 inscriptions minimum et de Meilleure série dramatique quotidienne, qui requiert 2 inscriptions minimum. 

  • Lorsqu’il y a au-delà de 60 inscriptions dans une catégorie, le nombre de finalistes pourra aller jusqu’à 8. En-deçà de 60 inscriptions, le nombre de finalistes ira jusqu’à 5. 

  • L’Académie revoit la pondération menant à la sélection finale des lauréat.e.s pour les catégories émissions. Le pourcentage accordé aux cotes d’écoute passera de 10% à 20 %, afin que les productions qui se démarquent de façon remarquable sur ce critère puissent être soulignées. 

  • Les catégories d’interprétation sont fusionnées et deviennent Meilleur premier rôle et Meilleur rôle de soutien. Ces catégories pourront avoir jusqu’à 8 finalistes chacune, afin de permettre à plus d’artistes de rayonner dans ces catégories.

 

À propos des catégories d'interprétation fusionnées 

Dans ce processus de révision des règlements, il était important de revoir tous les types de catégories, incluant celles en interprétation. Rappelons que les catégories d’animation (magazine, jeux, variétés, etc) ont toujours été mixtes ou sans distinction hommes-femmes, tout comme la catégorie interprétation humour. L’Académie avait entamé l’an dernier ce travail de fusion avec les catégories d’interprétation en médias numériques, et l’applique ainsi aujourd’hui à l’ensemble des catégories d’interprétation. 

L'Académie veut honorer et célébrer les interprètes et leurs contributions à l'industrie du divertissement, c'est pourquoi elle augmente en contre-partie le nombre de finalistes pour ces catégories à 8; tous.te.s les nommé.e.s auront leur chance d'être reconnu.e.s pour leurs performances. 

L’ensemble de ces changements donnent finalement lieu à des galas plus compétitifs. Dans une volonté évolutive, l’Académie reste à l’écoute de ses membres et continuera d’apporter les changements qui seront nécessaires pour assurer la pertinence des galas. N’hésitez pas à vous impliquer dans les différents comités, pour que vous puissiez faire entendre votre voix.

Pour en savoir plus sur les catégories modifiées et/ou fusionnées, consultez cette page

Pour plus d'informations sur les modifications aux règlements, consultez le cahier des règlements disponible ici.