Salle de presse

Communiqués de presse

Prix Écrans canadiens 2019 - Tous les longs métrages en nomination pour le prix du meilleur film sont du Québec

En télévision, Caroline Dhavernas et Karine Vanasse sont finalistes. En numérique, quatre productions québécoises immersives sont nommées.

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a dévoilé ce matin les finalistes aux prix Écrans canadiens 2019 au Cineplex Quartier Latin.

Sophie Deschênes, présidente du conseil d’administration de l’Académie au Québec, en compagnie d’Emmanuelle Héroux, vice-présidente Cinéma et de Mariloup Wolfe, membre du conseil de l’Académie, a annoncé les finalistes aux prix Écrans canadiens. « Les prix Écrans canadiens sont un véhicule de choix pour valoriser l’expertise et le dynamisme qui caractérisent la production d’ici », a affirmé Sophie Deschênes. « Nous sommes fiers de promouvoir la créativité et le talent de nos artistes et de nos artisans des écrans, et de faire rayonner nos productions partout au pays. C’est aussi un honneur de mettre en évidence une nouvelle génération de cinéastes et de constater que trois femmes figurent parmi les cinq finalistes en réalisation. »

Le Québec se démarque aux prix Écrans canadiens 2019 (Canadian Screen Awards) :

Onze des dix-sept films avec plus de trois nominations sont québécois

Cette année, 164 professionnels du Québec sont nommés au moins une fois dans les catégories en Télévision, en Médias numériques, et en Cinéma. En tout, 28 films, dans lesquels au moins un artiste ou artisan québécois se retrouve en nomination, sont en lice. Des 17 longs métrages cités au moins trois fois, 11 sont du Québec.

On compte 976 productions inscrites en Télévision et en Médias numériques pour l’édition 2019, et 149 films soumis en Cinéma. Rappelons que 135 catégories sont ouvertes au concours : 97 permettront de récompenser les artistes et les artisans en Télévision, 25 en Cinéma, et 13 en Médias numériques. Pour découvrir tous les finalistes, rendez-vous au academie.ca/prixecranscanadiens.

Catégories en Cinéma

Les cinq productions en nomination pour le prix du meilleur film sont : Une colonie (Colonelle films), Chien de Garde (Bravo Charlie), Genèse (Unité centrale), Dans la brume (Christal Films), et La grande noirceur (Metafilms).

Dans la brume obtient huit nominations. Le long métrage pourrait repartir avec la statuette du meilleur film (Christian Larouche), de la meilleure réalisation (Daniel Roby), du meilleur maquillage (Françoise Quilichini), du meilleur son d’ensemble (Bernard Gariépy-Strobl), du meilleur montage sonore (Martin Pinsonnault), des meilleurs effets visuels (Benoit Brière), du meilleur scénario original (Guillaume Lemans) et de l’interprétation masculine dans un rôle de soutien (Michel Robin). La grande noirceur obtient autant de nominations, pour sa part en meilleur film (Nancy Grant et Sylvain Corbeil), en meilleure direction artistique et en meilleurs costumes (Patricia McNeil), en meilleures images (Sara Mishara), en meilleure réalisation (Maxime Giroux), en meilleur montage sonore (Frederic Cloutier), en interprétation masculine dans un premier rôle (Martin Dubreuil) et en interprétation féminine dans un rôle de soutien (Sarah Gadon).

Une colonie reçoit sept mises en nominations. En plus de concourir dans la catégorie du meilleur film (Fanny Drew et Sarah Manning), le film est finaliste en meilleurs costumes (Eugénie Clermont), en meilleure réalisation (Geneviève Dulude-De Celles), en interprétation masculine et féminine dans un rôle de soutien (Jacob Whiteduck-Lavoie, Irlande Côté), en interprétation féminine dans un premier rôle (Émilie Bierre), et pour le prix du meilleur premier film John Dunning.

Avec six nominations, The Hummingbird Project est finaliste dans les catégories de meilleure direction artistique (Emmanuel Fréchette), de meilleur montage (Arthur Tarnowski, Nicolas Chaudeurge), de meilleures coiffures (Anne Moralis, André Duval), de meilleure musique originale (Yves Gourmeur), de meilleur son d’ensemble (Philippe Lavigne et Normand Lapierre), et des meilleurs effets visuels (Philippe Frère, Véronique Dessard, Loïc Poës, Stéphane Thibert). Chien de garde quant à lui, est en lice pour quatre prix, dont ceux du meilleur film (Étienne Jansez), de la meilleure réalisation (Sophie Dupuis), de l’interprétation masculine dans un premier rôle (Théodore Pellerin), et du prix du meilleur premier film John Dunning.

Six films retiennent l’attention avectrois mises en nomination. 1991 est nommé dans les catégories de meilleures coiffures (Daniel Jacob), du meilleur son d’ensemble (Michel Lecoufle), et des meilleurs effets visuels (Jean-François Talbot, Jean-Pierre Boies). À tous ceux qui ne me lisent pas obtient autant de nomination en meilleure direction artistique (Marie-Claude Gosselin), en meilleures images (Ian Lagarde), et en meilleur montage (Elric Robichon). Charlotte a du fun a été retenu dans les catégories du meilleur scénario original (Catherine Léger), des meilleures coiffures (Johanne Paiement), et de l’interprétation féminine dans un rôle de soutien (Romane Denis). En plus de se démarquer pour le prix du meilleur film (Galilé Marion-Gauvin), Genèse est nommé en meilleur scénario original (Philippe Lesage), et en interprétation masculine dans un rôle de soutien (Paul Ahmarani). Le long métrage L’Amour est en concurrence dans les catégories du meilleur son d’ensemble (Stéphane Barsalou, Bernard Gariépy-Strobl), du meilleur scénario original (Marc Bisaillon), et de l’interprétation masculine dans un rôle de soutien (Paul Doucet). Sashinka est finaliste en meilleur montage (Jules Saulnier), en meilleure chanson originale (Jean-Sébastien Williams), et en interprétation féminine dans un premier rôle (Carla Turcotte).

Quatre productions du Québec sont en lice pour le prix du meilleur premier film John Dunning : Une colonie, Chien de garde, Le nid et Touched. Le film Firecrackers est également nommé.

Finalistes dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction sont : Fauve (Jérémie Comte, Maria Gracia Turgeon, Evren Boisjoli), For Nonna Anna (Luis De Filippis), Mahalia Melts in the Rain (Emilie Mannering, Carmine Pierre-Dufour), The Color Of Your Lips (Annick Blanc, Maria Gracia Turgeon) et The Fish & The Sea (Phillip Thomas).

Catégories en Télévision et en Médias numériques

Les séries Anne with an E (Northwood Entertainment) et Schitt’s Creek (Not A Real Company Productions, Inc.) obtiennent 15 nominations, suivies de Cardinal (JCardinal Productions Inc.) qui est nommée 14 fois. CBC News : The National (CBC) est en lice pour 13 nominations. Avec neuf nominations suivent Mary Kills People (Cameron Pictures) et Workin’ Moms (Wolf + Rabbit Entertainment). Equus: Story of the Horse (Handful of films Inc.), Vikings (Take 5 Productions Inc.) et Wynonna Earp (SEVEN24 Films Inc.) reçoivent huit nominations chacune, alors que Letterkenny (New Metric Media Inc.) est nommé sept fois. The Amazing Race Canada (Insight Production Company Ltd.) apparaît dans six catégories, tout comme les productions Caught (Caught Season 1Inc.), Killjoys (Temple Street), Odd Squad (Sinking Ship Entertainment) et The Fifth Estate (CBC).

Parmi les finalistes du Québec, on retrouve entre autres Caroline Dhavernas pour son rôle dans Mary Kills People, et Karine Vanasse pour son interprétation dans la série Cardinal. Pour la série Vikings (Take 5 Productions Inc.), Daniel Grou est nommé pour Best Direction, Drama Series. Letterkenny (New Metric Media) et Mohawk Girls (Rezolution Pictures) sont toutes les deux finalistes pour le prix de Best Direction, Comedy, et Best Writing, Comedy. Second Opinion (Incendo) se retrouve dans la catégorie Best Limited Series or Program.

En Médias numériques, les catégories d’expériences immersives permettent à plusieurs professionnels du Québec d’obtenir une mise en nomination. Kalina Bertin, Sandra Rodriguez, Fred Casia, Nicolas S. Roy et Bob Moore se distinguent avec la production Manic VR. Les producteurs de Felix & Paul Studios se démarquent une fois de plus cette année avec une nomination en Best Immersive Experience – Non-Fiction pour Space Explorers, et obtiennent deux nominations en Best Immersive Experience – Fiction pour les productions Jurrasic World: Blue et Isle of Dogs:Behind the Scenes (In Virtual Reality).

L’Académie a également dévoilé quatre lauréats de prix spéciaux : Mary Walsh recevra le Prix Earle Grey pour sa carrière de comédienne à la télévision, Kids in the Hall se verra attribuer le Prix Icône de l’Académie, Deepa Metha recevra le Prix pour l’ensemble d’une carrière et on remettra à Stephen James le Prix Radius pour le rayonnement de sa carrière à l’international.

La Semaine du Canada à l’écran du 25 au 31 mars 2019

La Semaine du Canada à l’écran sera l’occasion d’un rassemblement sans pareil de l’industrie télévisuelle, cinématographique et numérique à Toronto. De nombreux galas célèbreront l’excellence de nos productions. Le premier, le Gala honorant l’excellence des productions autres qu’en fiction se tiendra le 26 mars. Il sera suivi le 27 mars du Gala honorant l’excellence des productions en fiction. Le Gala honorant l’excellence des productions numériques et immersives sera présenté le 28 mars. Pour clore cette semaine de festivités, le dimanche 31 mars mettra le cinéma à l’honneur alors qu’à l’heure du brunch, plusieurs prix seront remis dans le cadre d’une cérémonie tenue à l’Hôtel Four Seasons. Celle-ci précèdera le Gala des prix Écrans canadiens 2019 qui sera diffusé en direct, dès 20 h, sur les ondes de la CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts de Toronto. D’autres activités s’ajouteront aux célébrations de la Semaine du Canada à l’écran. Les finalistes du Québec seront également conviés à la remise officielle des certificats de mise en nomination le 21 mars prochain à l’occasion d’un cocktail pour leur rendre hommage.

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision présente Le Festival canadien des arts de l’écran pour célébrer nos créateurs

Une nouvelle série pancanadienne, présentée en partenariat avec Cineplex, donnera la chance à des Canadiens et des Canadiennes de voir des films finalistes aux prix Écrans canadiens 2019.

MONTRÉAL | TORONTO  L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (l’Académie) célébrera les contributions exceptionnelles des artistes et des artisans de l’industrie canadienne du cinéma en lançant une nouvelle série de films à travers le pays, le Festival canadien des arts de l’écran. Le Festival commencera le samedi 2 mars 2019 et se poursuivra jusqu’au gala des prix Écrans canadiens 2019.

« L’Académie célèbre annuellement l’immense talent des cinéastes canadiens en les honorant pendant la Semaine du Canada à l’écran à Toronto », a affirmé Beth Janson, chef de la direction de l’Académie. « Ce festival, soigneusement organisé, permettra au public, de Vancouver jusqu’à St. John’s, de voir certaines des œuvres qui sont en nomination. C’est une occasion de faire rayonner les artistes et les artisans de notre cinéma auprès du grand public, et de mettre en valeur leur savoir-faire. »

Cette série de projections exclusive présentera cinq films mis en nomination dans diverses catégories aux prix Écrans canadiens 2019. Elle contribuera à illustrer l’excellence des histoires et des images qui composent nos films. Chaque samedi à l’approche de la cérémonie de remise des prix du 31 mars, un film différent sera présenté. Des prix de présence seront offerts et des invités spéciaux ou un contenu préenregistré spécialement créé pour la série seront présentés à chacune des projections.

« La réalité de notre marché actuel est que les films réalisés au Canada n’ont souvent pas l’occasion d’être diffusés à grande échelle dans l’ensemble du pays. Nous espérons que cette série divertira et enchantera les cinéphiles, mais nous espérons aussi que la possibilité de voir ces œuvres au grand écran inspirera les jeunes et permettra d’engager des discussions à l’échelle nationale », a déclaré Mme Janson.

Présenté par Cineplex Divertissement et appuyé par Téléfilm Canada, le Festival canadien des arts de l’écran se rendra dans sept villes du pays, dont Vancouver, Calgary, Winnipeg, Toronto, Montréal et St. John’s. Les projections auront lieu tous les samedis du 2 au 30 mars 2019. Elles précèderont la présentation du gala des prix Écrans canadiens 2019 qui sera télédiffusé en direct sur les ondes de la CBC le dimanche 31 mars à 20 h (21 h HA/21 h 30 HT).

Pour en savoir plus sur le Festival canadien des arts de l’écran, veuillez consulter le site academy.ca/screenartsfest.

Bourses de l’Académie pour la relève : Ouverture des mises en candidature dès le 11 février

Montréal, le 28 janvier 2019 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec annonce l’ouverture des mises en candidature aux Bourses de l’Académie pour la relève. Ce programme offrira à des étudiants finissants en cinéma, en télévision et en médias numériques, ainsi qu’à des membres des Premières Nations ou Inuit, la possibilité d’obtenir un stage rémunéré sur une production audiovisuelle.

Dès le 11 février, les finissants des institutions admissibles – l’Université de Montréal, l’Université Concordia, l’Université du Québec à Montréal, L’Inis, l’École nationale de l’humour, le NSI (National Screen Institute) et le programme Art et technologie des médias (ATM) du Cégep de Jonquière – et les membres des Premières Nations ou Inuit – qui répondent aux critères d’admissibilité et qui souhaitent se prévaloir d’une des quatre bourses remises par l’Académie, pourront soumettre leur candidature.

« Nous sommes ravis de réactiver les Bourses de l’Académie pour la relève qui aideront la prochaine génération de créateurs à développer leur talent et leur savoir-faire. Avec ce programme, nous souhaitons faciliter leur intégration à notre industrie tout en leur fournissant des outils concrets. », a déclaré Sophie Deschênes, présidente de l’Académie au Québec.

L’Académie, qui annonçait le retour de son programme en juin dernier, remettra quatre bourses. Trois d’entre elles seront octroyées à des finissants d’un programme d’études supérieures, spécialisées ou de perfectionnement. Au moins une de ces bourses sera remise à une femme. Une quatrième bourse sera accordée à un membre des Premières Nations ou Inuit. Un jury principalement composé de professionnels de l’industrie sélectionnera les boursiers.

Rappelons qu’au cours des dernières années, près d’une cinquantaine de créateurs du Québec ont bénéficié d’une bourse de l’Académie, et 90 % d’entre eux sont toujours actifs dans l’industrie. On retrouve entre autres le réalisateur, auteur et comédien Guillaume Lambert, la réalisatrice Anne Émond, l’entrepreneur en réalité virtuelle Félix Lajeunesse, le réalisateur et scénariste Simon Lavoie, et la directrice photo Claudine Sauvé pour ne nommer que ceux-ci.

Des partenaires d’exception pour soutenir la relève d’ici

Pour financer un tel programme, l’Académie a pu compter sur la générosité de grandes maisons de production, de fonds, d’une institution financière, et d’entreprises de télédiffusion privées : Le Fonds Bell, Téléfilm Canada, KOTV, Bell Média, la Banque Nationale, TVA, DATSIT Sphère, Historia et Séries+. Pour compléter le financement, une partie des profits du Party des 1 000 de l’industrie sera versée aux Bourses de l’Académie pour la relève.

Les candidats ont jusqu’au 15 mars 2019 pour soumettre leur dossier.

KEVIN TIERNEY, ROMAN BITTMAN, ELIZABETH KLINCK, BRAD WRIGHT, CAROLE VIVIER ET eONE FIGURENT PARMI LES LAURÉATS DES PRIX SPÉCIAUX 2019

PRIX ÉCRANS CANADIENS

L’Académie canadienne récompensera les lauréats pendant la semaine du Canada à l’écran, du 25 au 31 mars 2019.

MONTRÉAL|TORONTO, le 15 janvier 2019 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a annoncé aujourd’hui les lauréats des prix Hommage du conseil d’administration de l’Académie, du prix Margaret-Collier et du premier prix Leadership de l’industrie qui seront honorés lors des cérémonies de remise de prix pendant la semaine du Canada à l’écran, du 25 au 31 mars 2019.

Ces lauréats représentent des forces de transformation qui ont joué un rôle central, mais rarement reconnu au sein de l’industrie canadienne des médias. L’Académie a l’honneur de dévoiler les lauréats des prix Hommage du conseil d’administration de l’Académie :

Roman Bittman (à titre posthume)

  • Longtemps producteur de CBC News et de The Nature of Things de la CBC, M. Bittman a également été conseiller du Réseau de télévision des peuples autochtones à ses débuts. Il a présidé la Nova Scotia Film Development Corporation et a produit la remise de prix de la National Aboriginal Achievement Foundation (maintenant appelée Indspire), ayant aussi servi de PDG par intérim de l’organisation.M. Bittman a contribué à plus de 100 films et est bien connu pour avoir élaboré et mis en œuvre le Film Industry Labour Tax Credit (crédit d’impôt sur la main-d’œuvre pour l’industrie du cinéma), un instrument financier important et essentiel qui a alimenté la croissance de l’industrie cinématographique anglophone du Canada.

Elizabeth Klinck

  • La carrière de Mme Klinck en tant que recherchiste en audiovisuel s’est étendue sur plus de trois décennies et a travaillé avec les réalisateurs Werner Herzog, Jennifer Baichwal, Donald Brittain et Alanis Obomsawin, pour nommer que ceux-ci. Elle a remporté à trois reprises le prix Barbara Sears pour la meilleure recherche éditoriale aux prix Écrans canadiens en plus d’avoir contribué à des films qui ont gagné des prix aux Emmy, aux Peabody et aux Academy Awards. Mme Klinck est présidente fondatrice de l’Association des recherchistes en audiovisuel du Canada.

Kevin Tierney (à titre posthume)

  • M. Tierney était un producteur et un conteur primé qui soutenait avec passion les cinéastes de la relève. Il a produit Bon Cop, Bad Cop, l’un des plus grands succès en salles au Canada et le film québécois ayant encaissé les meilleures recettes au guichet. Défenseur de la culture du Québec et du Canada, il était aimé de tous au sein de la communauté artistique anglophone comme francophone. M. Tierney, également vice-président de l’Académie, a aussi présidé le conseil d’administration de la Cinémathèque québécoise. Son prix est remis à titre posthume en hommage à ses importantes contributions au paysage cinématographique du Canada.

Carole Vivier

  • Lauréate de la médaille du jubilé de diamant de la reine et de l’ordre du Manitoba, Mme Vivier fait partie intégrante du paysage de l’industrie canadienne du divertissement, ayant lancé le premier crédit d’impôt pour le cinéma de l’Ouest canadien. À titre de chef de Musique et film Manitoba depuis 26 ans, elle a soutenu de nombreux cinéastes indépendants dont Guy Maddin et Norma Bailey. Mme Vivier siège actuellement au conseil d’administration du National Screen Institute et du Winnipeg Convention Centre, et a déjà été membre du conseil de l’Académie.

L’Académie canadienne a également annoncé la sélection de Brad Wright comme lauréat du prix Margaret-Collier 2019, remis chaque année à un écrivain ou à une écrivaine pour l’ensemble de son œuvre exceptionnelle.

  • Surtout connu comme producteur délégué et cocréateur des séries télévisées Stargate SG 1, Stargate Atlantis et Stargate Universe de MGM, M. Wright compte plus de cinq cents heures de télévision à son actif. Il est actuellement producteur délégué, scénariste et créateur de la série de Netflix/Showcase Travelers, conçue au CFC et mettant en vedette une distribution entièrement canadienne menée par Eric McCormack, qui en est à sa troisième saison.

L’Académie est ravie d’annoncer qu’Entertainment One (eOne) sera le récipiendaire du premier prix Leadership de l’industrie, qui récompense l’innovation et le leadership dans le secteur des médias au Canada.

  • Entertainment One (eOne) est un véritable pilier de l’industrie canadienne du divertissement. Sous la direction du PDG Darren Throop, l’impact du studio indépendant de calibre mondial établi à Toronto se fait sentir partout au Canada et dans le monde entier. En partenariat avec des talents d’ici, émergents comme reconnus, eOne a produit deux des trois séries scénarisées canadiennes les plus populaires l’année dernière, soit Private Eyes et Cardinal, en plus des autres très appréciées du public dont Mary Kills People, Burden of Truth et Ransom, ainsi que les séries non scénarisées Back In Timefor Dinner et Border Security. Les films de langue anglaise et française d’eOne dont 1991 et La Bolduc ont dominé le box-office canadien en 2018. Grâce à sa portée mondiale et à son investissement considérable dans la réussite du talent canadien, eOne est un poids lourd de l’industrie qui depuis plus d’une décennie s’engage à raconter nos histoires.

« Le mentorat et le perfectionnement des nouveaux talents sont les points communs entre tous les lauréats des Prix spéciaux annoncés aujourd’hui », déclare Martin Katz, président du conseil d’administration de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. « Chacun de ces récipiendaires a fait preuve d’un sincère dévouement envers les nouvelles générations de créateurs et de créatrices, leur tendant la main et partageant ses compétences et ses idées avec eux, et nous les honorons pour cette raison. »

« À une époque où une grande partie de l’industrie canadienne des médias se concentre sur les modèles d’entreprise, nous sommes ravis d’inclure deux collègues qui ont été des pionniers dans le développement et la mise en place de modèles de crédit d’impôt pour le milieu », affirme Beth Janson, chef de la direction de l’Académie. « Leurs réflexions stratégiques constituent le type d’approche dont nous avons maintenant besoin pour faire avancer notre industrie dans un environnement où la mondialisation offre davantage de possibilités à nos créateurs et à nos créatrices.

D’autres lauréats des Prix spéciaux seront dévoilés le 7 février. Pour obtenir tous les renseignements sur les Prix spéciaux de l’Académie et les lauréats, consultez le site suivant : Academy.ca/SpecialAwards

Neuf lauréats canadiens sélectionnés pour le nouveau projet Production de vidéoclips (PDV)

Aujourd’hui, RBC et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (l’Académie canadienne) ont annoncé le nom des neuf lauréats du nouveau projet PDV, qui assure un soutien en matière de financement et de réseautage à des musiciens et des cinéastes pour la production et la création de vidéoclips.

Le projet PDV, établi en 2018, est le fruit d’un partenariat entre RBCxMusique et le prix Prism. Administré par l’Académie canadienne, le projet PDV a été créé pour permettre aux Canadiens de secteurs de création d’explorer leur talent pour la musique, de parfaire leurs aptitudes pour la réalisation de films et de faire avancer leur carrière.

En octobre 2018, les Canadiens qui s’identifient comme « artistes émergents » ont été invités à présenter leur musique et leurs projets de vidéo à un jury de professionnels œuvrant dans l’industrie de la musique et des médias. Outre du mentorat et du financement, des subventions pour la production de vidéoclips seront octroyées aux artistes et aux réalisateurs lauréats de la première ronde du projet PDV.

« C’était fantastique de collaborer avec l’Académie et avec un jury formidablement compétent pour sélectionner les talentueux lauréats de la première ronde de subventions, a déclaré Matt McGlynn, vice-président, Marketing de la marque, RBC. La qualité des soumissions était remarquable, et nous avons très hâte de voir les concepts de vidéo devenir réalité. »

Voici les lauréats :

  • Beatchild and the Slakadeliqs, artistes, Rinku DasGupta, producteur, et Dan LeMoyne, réalisateur (Toronto, Ontario)
  • GOVI, artiste, Imad Elsheikh, producteur, et Jorden Lee, réalisateur (Ajax, Ontario)
  • Jeremy Dutcher, artiste, Julie Baldassi, productrice, et Chandler Levack, réalisateur (Toronto, Ontario)
  • Jordan Klassen, artiste, Shelby Manton, productrice, et Farhad Ghaderi, réalisateur (Vancouver, Colombie-Britannique)
  • Milk & Bone, artistes, Sébastien Hotte, producteur, et Soleil Denault, réalisatrice (Montréal, Québec)
  • Sean Leon, artiste et réalisateur,et Noor Khan, productrice (Scarborough, Ontario)
  • Tim Baker, artiste, et Jordan Canning, réalisateur et producteur (St. John’s, Terre-Neuve-et-Labrador)
  • Wild Black, artiste (Saskatoon, Saskatchewan), Lindsay Goeldner, productrice, et Lulu Wei et Lindsay Goeldner, réalisatrices (Toronto, Ontario)

En plus des productions de ces lauréats, une partie des fonds de chaque ronde du projet PDV sera allouée à la production d’un vidéoclip mettant en vedette une pièce composée par une équipe formée d’un artiste, d’un réalisateur et d’un producteur dont la collaboration a été fructueuse par le passé. Pour cette première ronde, il s’agit de Jessie Reyez, artiste, Mad Ruk, producteur, et Peter Huang, réalisateur.

« Nous sommes enchantés d’avoir reçu plus de 300 demandes, ce qui prouve un réel besoin de financement pour les vidéoclips, souligne Beth Janson, chef de la direction, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Le Canada possède un bassin de musiciens et de réalisateurs aux talents variés, et c’était évident dans les candidatures reçues. »

« Ce fut un honneur pour moi de faire partie du jury de la première ronde du projet PDV, qui prend la relève des anciens programmes de financement de vidéoclips tout en créant sa propre identité, a déclaré Winston Hacking, réalisateur de vidéoclips et membre du jury du projet PDV. Il apporte un soutien à la prochaine génération de réalisateurs de vidéoclips d’avant-garde dans l’industrie diversifiée de la musique canadienne. »

Les candidatures couvraient tous les genres musicaux. Les quatre catégories les plus représentées étaient la pop (22,2 %), le rock (12 %), le R&B (10,5 %) et le hip-hop (10,2 %). Sur le plan régional, c’est de l’Ontario que provenait le plus grand nombre de candidatures, suivi du Québec et de l’Ouest du Canada.

« La subvention octroyée au titre du projet PDV est ponctuelle et nécessaire, offrant un soutien à une collaboration créative entre musiciens et réalisateurs, indique Jordan Canning, réalisateur et bénéficiaire d’une subvention du projet PDV. Grâce au projet PDV, les musiciens et les réalisateurs pourront collaborer malgré la distance et la différence pour faire découvrir des voix, des idées et des partenariats nouveaux à des auditoires partout au pays. »

« Le vidéoclip est plus essentiel que jamais en tant qu’art, plateforme et outil de marketing, a souligné Tim Baker, un artiste collaborant avec Jordan Canning, bénéficiaire d’une subvention du projet PDV. Je suis ravi que le projet PDV vienne combler le besoin de soutien pour la création de vidéoclips au Canada et encore plus que nous ayons reçu une subvention pour notre vidéo, Dance

Le projet PDV s’inscrit dans le cadre du projet Artistes émergents RBC, qui contribue à épauler aujourd’hui les talents de demain et appuie des organismes qui offrent aux artistes canadiens les meilleures chances de faire avancer leur carrière.

Les prochaines candidatures seront acceptées à compter du 15 janvier 2019. Pour en savoir plus, allez au www.projetpdv.ca.

La période d’inscription aux 34es prix Gémeaux est officiellement lancée.

Montréal, le 8 janvier 2019 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec annonce aujourd’hui que la période d’inscription aux 34es prix Gémeaux, auxquels seront admissibles les productions télévisuelles et numériques diffusées entre le 1er mai 2018 et le 30 avril 2019, est en cours et se poursuivra jusqu’au 28 février 2019. 

Médias numériques – ajout de catégories

Afin de mieux refléter le développement de la production en médias numériques, la catégorie

« Meilleure expérience interactive : toutes catégories » a été créée. Les productions interactives qui améliorent l’expérience de l’utilisateur à l’aide d’une réalité virtuelle, d’une réalité augmentée ou de technologie mobile qui utilise un téléphone, une tablette ou un visiocasque seront dorénavant admissibles.

Pour répondre à l’augmentation du nombre de productions numériques en fiction, la catégorie « Meilleure émission ou série : fiction » a été divisé pour distinguer les dramatiques et les comédies. Des prix pour ces catégories seront remis à la production, à la réalisation, à l’interprétation et pour les textes.

Les finalistes en métiers sélectionnés par les professionnels de l’industrie

À pareille date l’an dernier, l’Académie annonçait que les membres en règle au 1er mars et accrédités en métiers étaient dorénavant invités à sélectionner les finalistes dans leurs catégories respectives leur permettant de faire valoir leurs expertises et évaluer le travail de leurs pairs.

« Ce privilège accordé exclusivement aux membres de l’Académie permet la participation des professionnels des métiers et actifs dans l’industrie », affirme Sophie Deschênes, présidente du conseil d’administration de l’Académie au Québec. « Le concours des prix Gémeaux est une occasion unique pour les artistes et les artisans de se rassembler et mettre en lumière le talent de nos créateurs. »

Les finalistes dans les catégories Émission, Réalisation, Textes, Interprétation, Animation et Médias numériques seront sélectionnés par de Grands jurys composés de six professionnels de renom qui sont choisis pour leur expérience et leurs expertises. Le processus de sélection des finalistes et des lauréats pour les 34es prix Gémeaux sera supervisé par la firme KPMG.

Pour en apprendre davantage sur le processus de sélection et les autres nouveautés apportées aux règlements pour la 34e édition des prix Gémeaux, visitez le site Web de l’Académie qui donne aussi accès à la plateforme d’inscription du concours.

Le Gala des 34es prix Gémeaux, animé par Véronique Cloutier, sera présenté le dimanche 15 septembre 2019 sur ICI TÉLÉ.

L'ACADÉMIE AU QUÉBEC ANNONCE LA COMPOSITION DE SON CONSEIL D'ADMINISTRATION 2019

Montréal, le 14 décembre 2018 – En 2019, quatre nouveaux membres, Caroline Gaudette, Fanny-Laure Malo, Chantale Marquis et Catherine Vidal, se joindront au conseil d’administration de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec, l’organisation qui reconnait et promeut la créativité et le talent des artistes et des artisans de la télévision, du cinéma et des médias numériques auprès du public et de l’industrie d’ici et d’ailleurs.

Trois postes étaient à pourvoir par élections et cinq postes étaient à combler par nomination. À la suite des élections, Dominique Veillet, productrice à PIXCOM et Chantale Marquis, productrice à KOTV, ont été élues dans la section Artisans. Quant à Catherine Vidal, directrice de marques, contenu, pour le Groupe V Média, elle a été élue par acclamation dans la section Télévision. Le conseil a aussi procédé à la nomination des personnes suivantes : 

  • Caroline Gaudette, présidente, Productions Version 10 – section Médias numériques ;
  • Jean Guimond, consultant en télévision – section Télévision ;
  • Fanny-Laure Malo, productrice et fondatrice de La boîte à Fanny – section Cinéma
  • Mariloup Wolfe, comédienne et réalisatrice – section Artisan ;
  • Bernard Grandmont, consultant expert – Trésorier.

« L’Académie est privilégiée de pouvoir compter sur ces professionnels de renom », a déclaré Sophie Deschênes, présidente du conseil d’administration de l’Académie au Québec. « L’équipe qui m’entoure a à cœur le rayonnement des créateurs de notre industrie. Ensemble, nous nous engageons à célébrer le talent de nos artistes et de nos artisans. Je tiens aussi à remercier les membres qui ont soumis leur candidature et souhaite la bienvenue à ceux et celles qui ont été élus ou nommés.»

Ces professionnels se joindront à André Béraud, Mario Cecchini, Sophie Dufort, Emmanuelle Héroux, Monika Ille, Suzane Landry, Dany Meloul et Danielle Trottier qui siègent actuellement au conseil. Pour obtenir de plus amples informations sur la composition du conseil d’administration, visitez le site Web de l’Académie.

L’Académie tient à saluer les administrateurs sortants Sophie Bissonnette, Jacques Duval, Carole Laure et Brigitte Vincent dont les mandats se terminent le 31 décembre 2018. Elle les remercie de leur précieuse collaboration.

VÉRONIQUE CLOUTIER ANIMERA LES 34es PRIX GÉMEAUX

Radio-Canada et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision sont fiers d’annoncer aujourd’hui que Véronique Cloutier animera les 34es Prix Gémeaux qui seront diffusés en direct sur ICI TÉLÉ le 15 septembre 2019.

Véronique Cloutier a présidé à la grande fête de la télévision de 2008 à 2011 et coanimé les 30es Prix Gémeaux en 2015. C’est donc pour une sixième fois qu’elle mettra sa verve et son talent pour célébrer les productions, artistes et artisans qui auront contribué à l’excellence de notre télé en 2018-2019.

L'Académie au Québec rend hommage à François Macerola

Montréal, le 8 novembre 2018 - L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec tient à rendre hommage et à honorer la mémoire de François Macerola, un grand défenseur du cinéma québécois et canadien. Il compte parmi ces grands gestionnaires qui ont marqué le développement de nos industries de l’image et contribué au succès national et international de notre production.

« Au nom de l’Académie, je transmets mes sincères condoléances à son épouse Suzanne Lévesque, à sa famille, à ses amis et à tous ses collègues. François Macerola a été un fervent supporter de l’Académie et son soutien ne s’est jamais démenti. Nous lui en serons toujours redevables », mentionne Sophie Deschênes, présidente de la section Québec de l’Académie.

François Macerola a présidé, pendant six ans, le tournoi de golf de l’Académie au profit de la formation de la relève. « Je me souviens lorsque je lui ai proposé de s’impliquer, il a accepté sans hésiter. François s’est investi pendant plusieurs d’années dans la mobilisation du milieu pour soutenir les jeunes talents et assurer la pérennité de notre industrie », a déclaré Patrice Lachance, directrice générale de l’Académie au Québec. « Peu de personnes ont été capables de rallier l’industrie comme François Macerola. Nous avons pu le constater lors de l’hommage organisé pour les 30 ans de Téléfilm Canada et lors de la soirée tenue pour saluer la contribution de François au moment de son départ de Téléfilm. Les invités ont afflué de partout au Canada, ce fut une belle façon de lui témoigner notre reconnaissance. »

L’Académie se souviendra toujours de cet homme généreux pour son milieu, passionné par les créateurs, et amoureux des artistes et de leur art. Merci François.

33es prix Gémeaux : Mariloup Wolfe agira comme présidente d’honneur du processus de sélection

Montréal, le 14 mars 2018 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision est fière d’annoncer que Mariloup Wolfe agira à titre de présidente d’honneur du processus de sélection des 33es prix Gémeaux.

« En tant que membre du conseil d’administration de l’organisation depuis janvier 2017 et professionnelle polyvalente active depuis bientôt 20 ans à la télévision, au cinéma et sur le Web, Mariloup est la personne toute désignée pour assumer la fonction de présidente d’honneur du processus de sélection », affirme Mario Cecchini, président du conseil de l’Académie au Québec. « Son expérience, sa vision unique ainsi que son modernisme font d’elle une évidence pour ce poste. »

« Je suis très heureuse de contribuer à la mobilisation des membres de l’Académie qui permettra de mettre en valeur l’excellence des productions de chez nous », révèle Mariloup Wolfe. « Les artistes et artisans d’ici ont une expertise remarquable. Grâce à eux, nous pourrons célébrer les professionnels dont le talent s’est démarqué à la télévision et dans les médias numériques. » 

Le processus de sélection des finalistes aux prix Gémeaux dans les catégories de métiers permettra aux membres de l’Académie en règle au 1er mars 2018 et accrédités en métiers de sélectionner les finalistes dans leurs catégories respectives en recherche, direction photographique, montage, son, décors, création de costumes, maquillages et coiffure, musique, distribution artistique et habillage graphique. Grâce à un vote spécialisé par branches de métiers, leurs compétences seront mises à profit. Les Grands jurys sélectionneront quant à eux les finalistes dans les catégories d’émission, de réalisation, de textes, d’interprétation, d’animation et de médias numériques. Le vote prendra fin le 25 mai 2018. 

Les finalistes des 33es prix Gémeaux seront dévoilés le 14 juin prochain. En juillet et en août, les membres de l’Académie en règle au 1er juin sélectionneront les lauréats. Le processus de sélection des finalistes et des lauréats des 33es prix Gémeaux sera supervisé par KPMG.

Pour en apprendre davantage sur le processus de sélection, visitez le site Web de l’Académie.

Le gala des 33es prix Gémeaux sera animé par Jean-Philippe Wauthier et présenté le dimanche 16 septembre 2018 sur ICI Radio-Canada Télé.