Salle de presse

Communiqués de presse

Les finalistes des 34es prix Gémeaux sont…

District 31 domine avec 15 nominations

Les artistes, les artisans et les émissions finalistes en télévision et en médias numériques aux 34es prix Gémeaux ont été dévoilés par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision cet après-midi au Centre des sciences du Vieux-Port de Montréal.

Les 34es prix Gémeaux animés par Véronique Cloutier seront présentés en direct à ICI TÉLÉ et sur le Web, le dimanche 15 septembre prochain dès 20 h. Plus tôt dans la journée, à 14 h 30, Anaïs Favron sera de retour à la barre de l’Avant-première, diffusée en direct sur ICI ARTV. La Soirée des artisans et du documentaire, animée par Olivier Niquet et Émilie Perreault, se tiendra le jeudi 12 septembre. Ces trois célébrations récompenseront le meilleur diffusé sur nos écrans cette année. Herby Moreau et Claudine Prévost agiront comme hôtes de l’Avant-gala et de l’Après-gala des prix Gémeaux.

 

NOMINATIONS ET FINALISTES

-       270 productions sont finalistes, dont 77 en médias numériques ;

-       160 productions sont nommées dans deux catégories ou plus ;

-       Palmarès des mises en nominations en Télévision et en Médias numériques, toutes catégories confondues :

o   Quinze nominations : District 31

o   Quatorze nominations : M’entends-tu ?

o   Treize nominations : Clash

o   Douze nominations : Unité 9

o   Onze nominations : Bye bye 2018, Faits divers, Les Pays d’en haut

o   Dix nominations : L’heure bleue

o   Huit nominations : De garde 24/7, Lâcher prise

o   Sept nominations : La Soirée MAMMOUTH, Mensonges, Passe-Partout, Plan B,

                                 et Victor Lessard

o   Six nominations : Boomerang, Cette année-là, Cochon dingue, Faire œuvre utile,

                               La dérape, Le chalet, Le monstre, Léo et O

o   Cinq nominations : 5e rang, Conseils de famille, David Saint-Jacques : Mission spatiale, Découverte, Format familial, Fourchette,

                                Jenny, La maison des folles, Like-moi !, Minuit moins une pour la planète, Nomades, Révolution, Terreur 404 et

                               Une autre histoire

o   Quatre nominations : 21 productions

o   Trois nominations : 44 productions

o   Deux nominations : 58 productions

o   Une nomination : 96 productions

Pour découvrir tous les finalistes des 34es prix Gémeaux, rendez-vous au https://academie.ca/prixgemeaux/396/finalistes-et-laureats.

 

ILS ONT DIT…

Sophie Deschênes, présidente de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec

« Le Gala des prix Gémeaux est un rendez-vous particulier où les artistes et les artisans se rassemblent pour célébrer leur travail et celui de leurs pairs. Grâce à l’expertise de nos créateurs, les productions québécoises ont une identité et une couleur unique. L’Académie reconnaît la grande valeur du talent d’ici et en est fière. »

Dominique Chaloult, directrice générale de la Télévision de Radio-Canada (diffuseur et coproducteur du gala) 

« La fidélité du public francophone envers les contenus qui lui sont proposés par les chaînes d’ici, à la télé comme sur le web, fait bien des envieux. Elle est le reflet de l’extraordinaire vitalité qui inspire les créateurs, producteurs et diffuseurs de chez-nous. Les prix Gémeaux constituent une occasion en or de célébrer ces productions et tout le talent qui les rend possibles. »

Patrice Lachance, directrice générale de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec

« Le talent des professionnels d’ici se reflète par l’excellence, l’originalité et l’innovation de leur création, et ce, année après année. Tous les métiers de la télévision et des médias numériques sont récompensés lors des remises de prix Gémeaux. Au nom de l’Académie et de ses membres, félicitations à tous les finalistes ! »

Véronique Cloutier, animatrice du Gala des 34es prix Gémeaux

« C’est avec grand plaisir que je serai de retour à l’animation du Gala des prix Gémeaux cette année. Nos émissions sont originales et de qualité. On ressent tout le cœur et l’énergie que les créateurs mettent dans les productions d’ici. Soyez au rendez-vous le 15 septembre prochain à 20 h pour célébrer le talent remarquable de nos créateurs ! »

Sébastien Diaz, président d’honneur du processus de sélection des 34es prix Gémeaux

« Notre industrie regorge de talentueux professionnels qui innovent et qui peaufinent leur art chaque jour pour offrir le meilleur au public d’ici. Je suis fier de contribuer à célébrer le travail remarquable de mes collègues et je remercie tous celles et ceux qui ont pris part au processus de sélection. »

 

INSCRIPTIONS AUX PRIX GÉMEAUX

-   La période d’inscription aux prix Gémeaux a eu lieu du 8 janvier au 28 février 2019. Seules les productions diffusées en version originale française au Canada entre le 1er mai 2018 et le 30 avril 2019 qui répondent à tous les critères d’admissibilité pouvaient être inscrites ;

-   L’Académie a reçu 331 inscriptions en Télévision et 125 inscriptions en Médias numériques. En tout, 446 productions et plus de 2 000 candidats ayant travaillé sur une de ces productions ont été inscrits.

 

PROCESSUS DE SÉLECTION DES FINALISTES

-   Les finalistes ont été déterminés par 37 Grands jurys composés de 203 jurés, et 814 membres votants de l’Académie accrédités en métiers ont pu prendre part au vote spécialisé par branches de métiers. Sébastien Diaz a agi à titre de président d’honneur du processus de sélection ;

o   Les Grands jurys ont sélectionné les finalistes dans les catégories en émissions, en réalisation, en textes, en interprétation, en animation et en médias numériques. Ils ont été supervisés par le comité du processus de sélection des prix Gémeaux. Les Grands jurys comprennent notamment des producteurs, des réalisateurs, des auteurs, des scénaristes, des concepteurs, des interprètes et des animateurs. Les Grands jurés ont été recrutés par les membres du comité du processus de sélection présidé par Jean Guimond, vice-président Télévision de l’Académie au Québec ;

Pour consulter la liste des membres des comités, rendez-vous au : https://academie.ca/prixgemeaux/391/membres-des-comites.

o   Les membres de l’Académie accrédités en métiers au 1er mars 2019 ont pu participer au vote spécialisé par branches de métiers et voter dans les catégories pour lesquelles ils possédaient les crédits nécessaires en recherche, en direction photographique, en montage, en son, en décors, en création de costumes, en maquillages et en coiffures, en musique, en distribution artistique et en habillage graphique.

-   De la mi-avril à la fin mai, les Grands jurys et les membres de l’Académie accrédités en métiers ont pu visionner les productions inscrites dans leurs catégories ;

-   Tous les jurés et membres accrédités en métiers de l’Académie ont agi de façon bénévole, indépendante et impartiale. Ils ont dû se conformer à un code d’éthique et de confidentialité ;

Pour consulter les règlements en Télévision et en Médias numériques, rendez-vous au https://academie.ca/prixgemeaux/403/reglements.

 

VOTE GÉNÉRAL

Le vote des membres de l’Académie, qui déterminera les lauréats des 34es prix Gémeaux, se déroulera en ligne du 3 juillet au 14 août 2019 sous la supervision de KPMG. Seuls les 1 521 membres votants accréditésen télévision et en médias numériques de l’Académie en règle au 1er juin 2019 pourront voter. Pour leur permettre de juger en toute connaissance de cause, ils pourront visionner les épisodes en nomination sur la plateforme numérique de l’Académie.

 

HORAIRE DES REMISES DE PRIX

-       Jeudi 12 septembre 2019 : Soirée des artisans et du documentaire animée par Olivier Niquet et Émilie Perreault ;

-       Dimanche 15 septembre 2019 : Avant-première animée par Anaïs Favron et diffusée en direct sur ICI ARTV à 14 h 30 ;

-       Dimanche 15 septembre 2019 : 34es prix Gémeaux animés par Véronique Cloutier dès 20 h et diffusé en direct sur ICI TÉLÉ et sur le Web            depuis le Théâtre St-Denis. Il sera précédé et suivi de l’Avant-gala et de l’Après-gala, tous deux animés par Herby Moreau et Claudine Prévost.

LE PROGRAMME DE L’ACADÉMIE POUR LES RÉALISATRICES : INSCRIVEZ-VOUS DÈS MAINTENANT!

L’Académie prépare la troisième édition du programme pourles femmes avec un nouveau commanditaire, les studios Pinewood de Toronto.

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (l’Académie) annonce qu’elle accepte les candidatures pour la troisième édition de son Programme de l’Académie pour les réalisatrices. Cette année, les studios Pinewood de Toronto se joignent au programme à titre de commanditaires, aux côtés de Netflix, du projet Artistes émergents RBC et du Fonds des médias du Canada, qui continuent d’apporter leur soutien. Les candidatures seront acceptées à compter d’aujourd’hui jusqu’au vendredi 21 juin 2019.

Anciennement appelé le Programme d’apprentissage pour les réalisatrices, ce programme vise à renforcer le perfectionnement professionnel des réalisatrices du Canada. Ses activités procurent des expériences pratiques utiles et constructives. Parmi les activités proposées, les réalisatrices assisteront entre autres à un colloque de perfectionnement professionnel exclusif, et elles auront accès à un module d’apprentissage en ligne ainsi qu’un placement personnalisé sur des plateaux avec des réalisateurs et réalisatrices de renom et des maisons de production établies.

« Nous avons créé le Programme de l’Académie pour les réalisatrices afin d’approfondir le perfectionnement professionnel d’un groupe de réalisatrices canadiennes de grand talent », a expliqué Beth Janson, chef de la direction, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. « Nous ne manquons pas de voix féminines influentes dans ce pays; ce sont plutôt les occasions d’apprendre le métier de cinéaste dans un milieu non universitaire qui se font rares. Nous sommes ravis de présenter un nouveau groupe de réalisatrices à l’industrie dans le cadre de ce programme. »

« Netflix est ravi de continuer à soutenir ce programme progressif qui offre des occasions inestimables à des réalisatrices de partout au Canada, a indiqué Lisa Hamilton Daly, directrice des séries originales à Netflix. À titre de partenaires, nous appuyons l’objectif de parvenir à la parité entre les sexes et la représentation des hommes et des femmes au sein des industries canadiennes du cinéma et de la télévision. » Le soutien de Netflix accordé au Programme de l’Académie pour les réalisatrices provient de son fonds de développement de la prochaine génération de créateurs, de créatrices et de talents canadiens.

« À RBC, notre engagement envers les arts vise à appuyer les artistes au début de leur carrière et à les aider à faire le pont entre le moment où ils commencent à travailler et le moment où ils se sont bien établis », souligne Valerie Chort, vice-présidente, Citoyenneté d’entreprise, RBC. « En tant que partenaires assidus, nous savons qu’il existe un pouvoir énorme dans la diversité et l’inclusion. Permettre à plus de réalisatrices de partager leur voix et leur talent uniques ajoute une dimension importante à l’industrie de l’image et du son. »

« Nous sommes ravis de travailler en partenariat avec l’Académie sur ce programme pour soutenir les talentsde la relève, a déclaré Nanci MacLean, présidente, Studios Pinewood de Toronto. Le talent est l’élément vital de l’industrie du cinéma et de la télévision et nous devons tous en faire plus pour garantir la diversité des points de vue et de la représentation au sein du secteur. Nous avons hâte de travailler avec ces réalisatrices prometteuses et de suivre de près leur succès continu. » 

« Le FMC est heureux d’appuyer ce programme pour la troisième année consécutive. Les initiatives de développement du secteur comme celle-ci font partie intégrante de la stratégie plus globale du FMC, qui vise à accroître l’équilibre entre les sexes au sein de l’industrie canadienne du cinéma et de la télévision, explique Valerie Creighton, présidente et chef de la direction du FMC. J’ai hâte de voir un plus grand nombre d’excellentes réalisatrices canadiennes prospérer, au fur et à mesure qu’elles portent leurs histoires et leurs regards féminins uniques à nos écrans. »

Le comité de sélection de 2019 est composé des membres suivants : Tracey Deer (cinéaste, réalisatrice et scénariste); Bill Evans (directeur général, Alberta Media Production Industries Association); Moira Griffin (productrice et stratégiste, New Bumper and Paint Productions); Caroline Habib (vice-présidente au développement, New Metric Media); Christine Haebler (présidente et productrice, Terminal City Pictures); Kadidja Haïdara (scénariste); Floyd Kane (scénariste et producteur délégué, Freddie Films); Mark Slone (président, Pacific Northwest Pictures); et Carole Vivier (présidente-directrice générale et commissaire à la cinématographie, Musique et film Manitoba).

Les réalisatrices suivantes figuraient dans la cohorte de l’an passé : Kirsten Carthew (Yellowknife); Alicia K. Harris (Toronto); Kathleen Hepburn (Vancouver); Tiffany Hsiung (Toronto); Halima Ouardiri (Montréal); Kristina Wagenbauer (Montréal); Allison White (St. John’s); et Asia Youngman (Vancouver).

L’Académie et le comité de sélection composé de professionnels de l’industrie de grand renom examineront les candidatures et établiront une liste restreinte de vingt (20) candidates. Ces finalistes passeront une entrevue vidéo avec l’Académie au début du mois d’août. Les huit (8) réalisatrices émergentes* retenues pour le programme de cette année seront annoncées à la fin du mois d’août.

Le programme convoité accepte maintenant les candidatures. Les personnes intéressées peuvent présenter leur dossier gratuitement. La période d’inscription est du 23 mai au 21 juin 2019.

Pour obtenir plus de renseignements sur le projet et les détails complets sur les exigences relatives à la présentation de candidature, veuillez visiter Academy.ca/programs/directors.

Bourses de l’Académie pour la relève : Les boursiers sont…

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec dévoile les quatre boursiers sélectionnés pour les Bourses de l’Academie pour la relève : Danika Vermette, diplômée du programme Film Production de l’Université Concordia, Ariel St-Louis Lamoureux, diplômée d’une maîtrise en cinéma, profil recherche-création, de l’Université de Montréal, Christopher Grégoire-Gabriel, diplômé du programme de perfectionnement en animation, montage images et sons, volet film expérimental, du Wapikoni Mobile et Anthony Coveney, diplômé en communications, profil cinéma, de l’UQAM.

Les Bourses de l’Académie pour la relève soulignent le talent des étudiants finissants en cinéma, en télévision et en médias numériques. Les jeunes créateurs recevronttous une bourse de 6 000 $ pour effectuer un stage rémunéré de 10 semaines au sein d’une production audiovisuelle.

« Nous sommes fiers d’offrir une porte d’entrée dans l’industrie aux jeunes talents d’ici par l’entremise de ce programme de bourses. Ce stage leur permettra d’apprendre sur le terrain et de créer des liens avec des professionnels établis. Il s’agit d’une belle occasion d’approfondir leurs connaissances et de partager leurs idées. », a déclaré Sophie Deschênes, présidente de l’Académie au Québec.

Le jury composé de professionnels de l’industrie a été impressionné par la qualité et l’originalité des candidatures reçues. Trois bourses ont été attribuées à des finissants d’un programme d’études supérieures, spécialisées ou de perfectionnement. Une quatrième bourse a été octroyée à un membre des Premières Nations ou Inuit.

Depuis de nombreuses années, l’Académie encourage les artistes et artisans de la relève. Près d’une cinquantaine de créateurs du Québec ont bénéficié d’une bourse de l’Académie. Sur cette liste figure, entre autres, la réalisatrice Anne Émond, le réalisateur, auteur et comédien Guillaume Lambert, l’entrepreneur en réalité virtuelle Félix Lajeunesse, le réalisateur et scénariste Simon Lavoie, et la directrice photo Claudine Sauvé.

Des partenaires remarquables appuient la relève

L’Académie tient à souligner la générosité de grandes maisons de production, de fonds, d’une institution financière, et d’entreprises de télédiffusion privées pour leur soutien financier dans ce projet : Le Fonds Bell, Téléfilm Canada, KOTV, Bell Média, la Banque Nationale, TVA, DATSIT Sphère, Historia et Séries+. Une partie des profits du Party des 1 000 de l’industrie a également été réservée aux Bourses de l’Académie pour la relève.

KEVAN FUNK, réalisateur de Low de Belle Game, GAGNE LE PRIX PRISM 2019 du meilleur vidéoclip canadien

Kevan Funk a été nommé lauréat du grand prix Prism 2019 pour le vidéoclip Low de Belle Game. Le réalisateur était présent pour recevoir le trophée et 15 000 $ lors de la cérémonie de remise des prix Prism au TIFF Bell Lightbox de Toronto, en Ontario.

Le prix du public Prism 2019 a été présenté au réalisateur Johnny Jansen pour le vidéoclip de Said The Whale, Un American, d’après des milliers de votes recueillis sur prismprize.com.

Lacey Duke était également présente pour recevoir le prix d’excellence Prism précédemment annoncé (présenté par Slaight Music), honorant un artiste canadien œuvrant dans le domaine des vidéoclips pour sa réalisation artistique et sa contribution exceptionnelle à l’art du vidéoclip sur la scène mondiale.

Soleil Denault, honorée lors de la soirée, a remporté le prix Lipsett, créé pour reconnaître une approche novatrice et unique à l’art du vidéoclip. Clairmont The Second a reçu le prix Haute-fidélité (soutenu par FACTOR), pour avoir présenté une forte identité visuelle au moyen d’un vidéoclip.

Tous les lauréats de prix Prism, y compris ceux du grand prix, du prix du public, du prix d’excellence, du prix Haute-fidélité et du prix Lipsett, ont reçu une subvention de 2 500 $ de William F. White pour la location de matériel de production. Les dix finalistes ont tous également eu droit à un sac-cadeau exclusif de MAC Cosmetics et une bourse de 500 $ offertepar Slaight Music.

Photo du gala par Alyson Hardwick

Les plans pour la 8e édition du prix Prism seront annoncés plus tard cette année. Le prix Prism est fier d’offrir aux amateurs de musique une ressource exhaustive leur permettant de regarder les meilleurs vidéoclips canadiens en un seul endroit. Des vidéos et des nouvelles de la communauté canadienne de vidéoclips sont disponibles tout au long de l’année à www.prismprize.com.

Neuf bourses ont été remises à des artistes canadiens émergents dans le cadre du projet Production de vidéoclips

De Charlottetown à Vancouver, les candidats et les lauréats provenaient de régions diverses et représentaient des genres musicaux variés

RBC et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (l’Académie) ont annoncé aujourd’hui les noms des neuf lauréats d’une bourse de la ronde 2 du projet Production de vidéoclips (projet PDV), qui vise à aider des artistes, des producteurs et des cinéastes canadiens émergents à créer des vidéoclips. Ils ont été sélectionnés parmi 380 candidats par un jury de professionnels de l’industrie.

Les quatre catégories les plus représentées dans les candidatures étaient la pop (19,8 %), le rock indépendant (18,3 %), le hip-hop (10,7 %) et la musique électronique/dance (7,7 %). La liste des lauréats de la ronde 2, composée de talents émergents du milieu canadien du vidéoclip, couvre une grande variété de genres musicaux, dont la musique dance, et de styles cinématographiques, dont l’animation image par image et le court métrage.

« Le projet PDV a été créé afin de promouvoir les nombreux talents émergents que compte le milieu canadien de la musique et du cinéma ainsi que de les aider à s’adonner à leur passion, a affirmé Matt McGlynn, vice-président, Marketing de la marque, RBC. C’est avec une immense fierté que nous soutenons les lauréats de la ronde 2 du projet PDV afin qu’ils concrétisent leurs idées. »

« Les vidéoclips sont aussi importants que la musique elle-même, a expliqué Jeremy Dutcher, artiste et lauréat de la ronde 1 du projet PDV. Sans représentation visuelle de l’œuvre musicale, comment pourrions-nous en comprendre les divers niveaux d’interprétation ? Pour réussir, les musiciens ont absolument besoin du type de soutien offert par le projet PDV. Nous sommes impatients de créer le vidéoclip de ma chanson Mehcinut grâce au financement reçu. »

Voici les lauréats :

  • Amaal, artiste, Kat Webber, réalisatrice, et Matt Power, producteur (Toronto)
  • Harrison, artiste, Jon Riera, réalisateur, et Connor Illsley, producteur (Toronto)
  • Tanika Charles, artiste, Nayani Thiyagarajah (alias V.T. Nayani), réalisatrice, et Simone Ince, productrice (Toronto)
  • Hansom Eli, artistes, Yann Lo Bono, réalisateur, et Alexy Guérer, producteur (Montréal)
  • Shay Lia, artiste, CARAZ, réalisatrice, et France-Aimy Tremblay, productrice (Montréal)
  • Maky Lavender, artiste, Alexandre Pelletier, réalisateur, et Anthony Martino Maurice, producteur (Montréal)
  • Said The Whale, artistes, Johnny Jansen, réalisateur, et Josh Huculiak, producteur (Vancouver)
  • Dylan Menzie, artiste, et Aidan Searle, réalisateur et producteur(Charlottetown)
  • Desiire, artiste - vidéo produite et réalisée par Ayo Tsalithaba (Scarborough) 

« Les candidatures de qualité étaient très nombreuses, a indiqué Louis Calabro, fondateur du prix Prism et vice-président, programmation de l’Académie. Nous sommes ravis de permettre à des artistes de collaborer dans le carré de sable artistique qu’est le milieu du vidéoclip. »

« Je suis heureuse que le projet PDV offre à des artistes de différentes disciplines un soutien essentiel pour collaborer à la création de contenu original, a déclaré V.T. Nayani, réalisatrice, qui dirigera le vidéoclip de Look At Us Now, une chanson de Tanika Charles. Le financement nous donne les moyens de concrétiser notre vision, voire de l’améliorer, et de réaliser ainsi un rêve de longue date. »

Le jury du projet PDV change à chaque ronde. Les lauréats de la ronde 2 ont été sélectionnés par six jurys régionaux composés de 30 professionnels de la musique et du cinéma.

« Mon rôle de jurée pour cette ronde du projet PDV a été une source d’inspiration et de motivation, a indiqué Talya Macedo. Nous vivons à une époque où abondent les créateurs multidisciplinaires et les mordus d’innovation. Le vidéoclip a encore sa place dans l’industrie, et je suis ravie de voir les neuf lauréats concrétiser leur vision. »

Le projet PDV s’inscrit dans le cadre du projet Artistes émergents RBC, qui contribue à épauler aujourd’hui les talents de demain et appuie des organismes qui offrent aux artistes canadiens les meilleures chances de faire avancer leur carrière. Depuis 2015, plus de 11 000 artistes ont reçu du soutien par l’intermédiaire de ces programmes.

LE PARTY DES 1 000 A 5 ANS!

Une célébration unique qui rassemble les professionnels du cinéma, de la télévision et des médias numériques

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision est fière d’annoncer la tenue de la cinquième édition du Party des 1 000 de l’industrie présentée par Bell Média. L’évènement, présidé cette année par Monsieur Pierre Rodrigue, vice-président, Bell au Québec, réunit près de mille joueurs de l’industrie du son et de l’image. Cet évènement aura lieu le jeudi 13 juin prochain, tout de suite après le dévoilement des finalistes des 34es prix Gémeaux et se tiendra au Belvédère du Centre des sciences de Montréal.

« Il est plus que jamais nécessaire d’avoir un lieu commun pour se retrouver, échanger, témoigner de notre dynamisme et de notre créativité, tout en appuyant la relève. Je suis convaincu que le Party des 1000 de l'industrie sera encore cette année une manifestation de la vitalité de notre industrie et une occasion festive de rencontres marquantes », souligne Monsieur Rodrigue, vice-président, Bell au Québec.

« Depuis maintenant cinq ans, le Party des 1 000 réunit tous nos créateurs sous un même toit. Cette célébration est la rencontre de toutes les forces vives de notre télévision, de notre cinéma et de nos médias numériques. Elle fait preuve de la richesse et du savoir-faire de nos talents et de la solidarité d’une seule et grande industrie », déclare Sophie Deschênes, présidente du conseil d’administration de l’Académie au Québec.

L’évènement contribue également au financement du programme des Bourses de l’Académie pour la relève, relancé en juin 2018, qui offre à la prochaine génération de créateurs la possibilité d’obtenir un stage rémunéré sur une production audiovisuelle.

ANNONCE DES 10 FINALISTES DU PRIX PRISM 2019!

Le prix Prism, en collaboration avec l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, a annoncé aujourd’hui les 10 meilleurs vidéoclips canadiens de l’année, tels que votés par un jury de plus de 120 professionnels canadiens de la musique, du cinéma et des arts médiatiques. Après avoir visionné des centaines de vidéoclips, les jurés ont sélectionné les 10 finalistes du prix Prism en fonction de l’originalité, du style, de la créativité, de l’innovation et de l’exécution efficace. L’un de ces vidéoclips recevra le grand prix de 15 000 $ lors d’un visionnement et d’une cérémonie de remise de prix présentés le lundi 13 mai 2019 au TIFF Bell Lightbox.

VOICI LES 10 FINALISTES DU PRIX PRISM DE 2019 (en ordre alphabétique) :

Belle GameLow (réalisateur : Kevan Funk)

Blue HawaiiDo You Need Me (réalisateur : Kevan Funk)

Cadence WeaponHigh Rise (réalisateur : Lester Millado)

Charlotte Cardin – The Kids (réalisateur : Kristof Brandl)

Clairmont The SecondGheeze (réalisateur : Clairmont The Second)

ClassifiedPowerless (réalisateur : Andrew Hines)

Daniel Caesar avec H.E.R.Best Part, a Visual (réalisateurs : Keavan Yazdani et Sean Brown)

Harrison avec RalphYour Girl (réalisateurs : Ft. Langley)

Jessie ReyezBody Count (réalisateur : Peter Huang)

Said The WhaleUnAmerican (réalisateur : Johnny Jansen)

« La liste des 10 finalistes du prix Prism est encore une fois impressionnante et comporte des artistes créatifs œuvrant tant devant le microphone que derrière la caméra. Nous ne pouvons qu’être fiers d’associer notre prix à cette formidable liste d’artisans », a déclaré Louis Calabro, vice-président, programmation, Académie, et fondateur du prix Prism.

En plus des 15 000 $ qui serontremis au meilleur vidéoclip canadien de l’année, chacun des 10 finalistes du prix Prism recevra 500 $ en espèces, offerts par Slaight Music. Le prix Prism continuera de décerner plusieurs prix spéciaux. Des annonces seront faites avant l’événement du 13 mai.

Plus tôt cette année, le prix pour contribution exceptionnelle (commandité par Slaight Music) a été remis à Lacey Duke (native de Toronto résidant à Atlanta et réalisatrice de H.E.R. avec Bryone Tiller, SZA, Javelle Monge) pour sa réalisation artistique et sa contribution mondiale exceptionnelle à l’art du vidéoclip.

PUBLIC INVITÉ À VOTER

Le vote pour le prix du public est ouvert jusqu’au 19 avril 2019. Rappelons que les 20 vidéoclips présélectionnés pour le prix Prism et admissibles au prix du public sont :

Arkells – People's Champ (réalisation : Matt Barnes)

Bahamas – No Depression (réalisation : Ali J. Eisner)

Belle GameLow (réalisation : Kevan Funk)

Blue HawaiiDo You Need Me (réalisation : Kevan Funk)

Cadence WeaponHigh Rise (réalisation : Lester Millado)

Chad VanGaalenHost Body (réalisation : Chad VanGaalen)

Charlotte Cardin The Kids (réalisation : Kristof Brandl)

Clairmont The SecondGheeze (réalisation : Clairmont The Second)

ClassifiedPowerless (réalisation : Andrew Hines)

Daniel Caesar avec H.E.R.Best Part, a Visual (réalisation : Keavan Yazdani et Sean Brown)

Deadmau5Monophobia (réalisation : Nick DenBoer et Kenny Hotz)

DrakeNice For What (réalisation : Karena Evans)

Harrison avec Ralph - Your Girl (réalisation : Ft. Langley)

Jean-Michel BlaisDans ma main (réalisation : Mauriès Matos)

Jessie ReyezBody Count (réalisation : Peter Huang)

Rich AucoinThe Middle (réalisation : Meags Fitzgerald)

Said The WhaleUnAmerican (réalisation : Johnny Jansen)

So LokiAthletes World (réalisation : Lucas Hrubizna)

SonRealHave A Nice Day (réalisation : Peter Huang)

The Weather Station – Impossible (réalisation : Colin Medley)

Les votes peuvent désormais être enregistrés sur le site : https://www.prismprize.com/2019audience.

Enfin, le prix Haute-fidélité (commandité par FACTOR) – remis à un artiste exécutant qui utilise l’art du vidéoclip pour représenter son travail d’une façon toujours créative et innovatrice – sera également dévoilé avant l’événement du 13 mai.

Le prix Prism est fier d’offrir aux amateurs de musique une ressource exhaustive leur permettant de regarder les meilleurs vidéoclips canadiens en un seul endroit. Des vidéos et des nouvelles de la communauté canadienne de vidéoclips sont disponibles tout au long de l’année à www.prismprize.com.

UNE COLONIE - MEILLEUR FILM 2019

Émilie Bierre, Théodore Pellerin, Karine Vanasse et Jacob Tierney figurent aussi parmi les lauréats des prix Écrans canadiens 2019

Ce soir, le gala des prix Écrans canadiens (Canadian Screen Awards) a récompensé les meilleurs artistes du cinéma et de la télévision, alors que la Semaine du Canada à l’écran 2019 prenait fin avec cette grande soirée de célébrations. La cérémonie était présentée en direct du Sony Centre for the Performing Arts de Toronto sur les ondes de la CBC et sur le service gratuit de diffusion continue CBC Gem. Elle mettait en vedette plusieurs présentateurs, dont les acteurs de BARONESS VON SKETCH SHOW et de KIM’S CONVENIENCE,ainsi que Jann Arden, Kim Coates, Caroline Dhavernas, Sarah Gadon, Eugene Levy, Jerry O’Connell et Karine Vanasse, pour ne nommer que ceux-là.

Les artistes québécois se sont illustrés en cinéma

C’est le film Une colonie, produit par Fanny Drew et Sarah Mannering qui a remporté le prix du meilleur film ainsi quele prix d’interprétation féminine dans un premier rôle décerné à Émilie Bierre. Rappelons qu’Une Colonie, de Geneviève Dulude-De Celles, a reçu plus tôt ce matin le prix du meilleur premier film John Dunning. Théodore Pellerin a pour sa part reçu le prix d’interprétation masculine dans un premier rôle pour Chien de garde.

Ailleurs au pays

Soulignons que Jasmin Mozaffari est repartie avec le trophée de la meilleure réalisation pour son long métrage Firecrackers et Anthropocene: The Human Epoch a quant à lui remporté le prix du meilleur long métrage documentaire Ted Rogers.

La télévision anglophone canadienne sous les projecteurs

Ce soir, Cardinal: Blackfly Season (Limited Series or Program) a remporté deux prix Écrans canadiens (Canadian Screen Awards) dont ceux de Best Lead Actor, Drama Program or Limited Series pour Billy Campbell et Karine Vanasse a remporté celui de Best Lead Actress, Drama Program or Limited Series. Catherine O’Haras’est vu remettre le prix pour Best Lead Actress dans Schitt’s Creek qui a aussi remporté le prix Best Comedy Series.

Jacob Tierney a reçu le prix pour Best Writing, Comedy et l’acteur Jared Keeso a remporté la statuette pour Best Lead Actor, Comedy pour la série Letterkenny. Le prix Best Lead Actor, Drama Series a été décerné à Kim Coates dans Bad Blood. Amybeth McNulty a obtenu le prix de Best Lead Actress, Drama Series pour Anne with an E qui a aussi remporté Best Drama Series. C’est The Amazing Race Canada qui a remporté Best Reality/Competition Program or Series.

Le prix du public Fonds Cogeco a été remporté par Dominique Provost-Chalkley. Ce prix a été remis au cours de la cérémonie par les anciennes gagnantes, Elise Bauman et Natasha Negovanlis, vedettes de CARMILLA. Un total de 7 752 418 votes ont été recueillis pour déterminer le lauréat de ce prix.

Retour sur les lauréats de la Semaine du Canada à l’écran

Depuis mardi, plusieurs finalistes du Québec ont été récompensés pour leur travail sur des productions télévisuelles dont : Andrienne Arsenault pour Best Host or Interviewer in a News or Information Program or Series (CBC News: The Royal Wedding: Harry & Meghan), Michelle Gagnon et Adrienne Arsenault ont reçu un prix pour Best New or Information Segment (CBC News: The National – The Ruins of Raqqa), Tarik Mikou pour Best Production Design or Art Direction, Non-Fiction (Tower of Song: A Memorial Tribute to Leonard Cohen), et la production québécoise Property Brothers aremporté le prix de Best Lifestyle Program or Series. Quiet Killing de Michèle Rouleau a obtenu le Donald Brittain Award for Best Social/Political Documentary Program.

The Detectives est repartie avec les prix Best Picture Editing, Factual (Fannie Daoust, Glenn Berman) et Best Factual Series (Hans Rosenstein, Debbie Travis, Scott Bailey, Jennifer Gatien, Petro Duszara).Bad Blood a reçu le prix pour Best Writing, Drama Series et finalement, le prix de Best Direction, Comedy a été remis à Jacob Tierney pour Letterkenny.

« Ce fut une semaine formidable qui nous a permis de célébrer la richesse des talents de chez nous qui captive le public », a déclaré Beth Janson, chef de la direction, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. « Alors qu’une autre Semaine du Canada à l’écran se termine, nous sommes fiers d’avoir eu cette occasion unique de faire rayonner l’incroyable production télévisuelle et cinématographique canadienne à un vaste public. Les prix Écrans canadiens (Canadian Screen Awards) mettent en lumière les artistes et les artisans dans notre pays et à l’échelle internationale. »

Rappelons qu’au cours de la cérémonie de ce soir, Stephan James a reçu le prix inaugural Radius, présenté par son frère, Shamier Anderson. Eric McCormack a remis le Prix Icône de l’Académie à la troupe The Kids in the Hall. L’Académie a honoré Mary Walsh en lui décernant le prix Earle Grey, présenté par Jonny Harris et Susan Kent, et Deepa Mehta a reçu un prix pour l’ensemble de sa carrière.

Cliquez ici pour voir des photos des lauréats de la soirée, ici pour des photos du tapis rouge et ici pour des photos du studio de portraits.

La grande noirceur remporte cinq prix Écrans canadiens au gala honorant les arts cinématograhiques

Ce matin, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a rendu hommage aux talents du cinéma canadien à l’hôtel Four Seasons de Toronto. La cérémonie, animée par Karine Vanasse, a permis de mettre en lumière les réalisations des finalistes de cette année représentant les meilleurs talents du septième art de partout au pays, une première pour la Semaine du Canada à l’écran.Jay Baruchel, Robert Naylor et Jacob Whiteduck-Lavoie ont aussi pris part aux festivités parmi les présentateurs, en remettant un prix à différents lauréats.

Une belle récolte pour le Québec

Le film La grande noirceur de Maxime Giroux a été le plus primé du gala, ayant remporté cinq (5) statuettes : Sarah Gadon pour le prix d’interprétation féminine dans un rôle de soutien, Sara Mishara pour les meilleures images, Patricia McNeil et Sylvain Dion pour la meilleure direction artistique, Patricia McNeil pour les meilleurs costumes et Frederic Cloutier pour le meilleur montage sonore.

Le long métrage Dans la brume est récompensé deux (2) fois : Françoise Quilichini a reçu le prix dans la catégorie des meilleurs maquillages tandis que Benoit Brière et Bruno Maillard ont reçu celui des meilleurs effets visuels. Stockholm est également lauréat à deux (2) reprises puisque Peggy Kyriakidoua a reçu le prix des meilleures coiffures et Robert Budreau, celui de la meilleure adaptation.

Le prix d’interprétation masculine dans un rôle de soutien a été remis à Richard Clarkin pour The Drawer Boy. Animal Behavior (Alison Snowden, David Fine, Michael Fukushima) gagne le prix du meilleur court métrage d’animation et Catherine Léger est repartie avec le trophée du meilleur scénario original pour le film Charlotte a du fun. Nicholas de Pencier reçoit le prix des meilleures images dans un long métrage documentaire pour Anthropocene : The Human Epoch.

Les films suivants ont chacun remporté une statuette : The Hummingbird Project obtient le prix du meilleur son d’ensemble qui a été remis à Pierre Mertens, Thomas Gauder, Alexis Oscari et le prix qui récompense le meilleur montage a été remis à Simone Smith pour Firecrackers. Le trophée pour la meilleure musique originale est donné à alaska b pour Through Black Spruce. Dan General, Thomas Lambe, Adam Tanuyak se voient remettre le prix de la meilleure chanson originale pour la pièce Trials, composée pour le film The Grizzlies.

Le long métrage québécois, Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles, a reçu l’honneur du meilleur premier film John Dunning, qui est accompagné d’une récompense de 25 000 $.

Nommé aux Oscars plus tôt cette année, Fauve (Jérémy Comte, Maria Gracia Turgeon, Evren Boisjoli) a remporté le prix du meilleur court métrage de fiction tandis que celui du meilleur court métrage documentaire a été décerné à My Dead Dad’s Porno Tapes (Charlie Tyrell). Michel Girouxest lauréat pour le prix du meilleur montage dans un long métrage documentaire pour La part du diable.

Deux (2) prix Hommage du conseil d’administration de l’Académie ont été décernés à titre posthume, soit à Ron Bittman et à Kevin Tierney.

Le prix Écran d’or pour un long métrage a été officiellement remis au film 1991 produit par Nicole Robert.

« Cette année, nous voulions souligner l’importante contribution de nos artistes et nos artisans du cinéma en proposant aux finalistes une célébration qui leur était entièrement consacrée », a expliqué Beth Janson, chef de la direction, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. « Le récit cinématographique est un élément essentiel de notre industrie et nous sommes heureux d’avoir pu réunir nos cinéastes francophones et anglophones pour célébrer leurs réalisations de la dernière année. »

En tout, 24 prix ont été attribués à l’occasion du gala dont 13 qui ont été remis à des finalistes du Québec.

Visitez www.academie.ca/prixécranscanadiens pour consulter la liste complète des lauréats du gala de ce matin.

Le Gala honorant les arts cinématographiques : cliquez ici pour voir les photos des lauréats et ici pour les photos du tapis rouge.

Ce soir, les prix d’interprétation féminine et masculine ainsi que les prix pour la meilleure réalisation et le meilleur film seront remis à l’occasion du gala télédiffusé des prix Écrans canadiens (Canadian Screen Awards) en direct du Sony Centre for the Performing Arts sur les ondes de la CBC, dès 20 h (21 h HA/21 h 30 HT).

CE DIMANCHE, LES FINALISTES DU QUÉBEC SERONT AU RENDEZ-VOUS POUR LA GRANDE FÊTE DU CINÉMA ET DE LA TÉLÉVISION

Les prix Écrans canadiens proposent ce dimanche deux galas pour célébrer le meilleur des productions diffusées sur nos écrans dont, le gala honorant les arts cinématographiques et le gala des prix Écrans canadiens (Canadian Screen Awards), galas auxquels assisteront plusieurs artistes et artisans du Québec

Animé par Karine Vanasse, le gala honorant les arts cinématographiques accueillera entre autres Jacob Whiteduck-Lavoie et Irlande Côté, tous deux finalistes pour leur rôle dans Une Colonie ainsi que Paul Doucet que nous avons pu voir dans L’Amour, et Sarah Gadon, interprète dans un rôle de soutien pour le long métrage La grande noirceur.

Catherine Léger et Romane Denis (Charlotte a du fun) seront de la partie tout comme Paul Ahmarani et Philippe Lesage (Genèse), Geneviève Dulude-De Celles (Une Colonie), Sophie Dupuis (Chien de garde), et Michel Robin (Dans la brume) pour ne nommer que ceux-ci. Nicole Robert sera aussi présente pour recevoir le prix Écran d’or remis cette année à 1991. Jay Baruchel se joindra aux festivités pour remettre un prix. Annoncé plus tôt cette année, l’Académie remettra à titre posthume le prix Hommage du conseil d’administration au réalisateur montréalais, Kevin Tierney. Le gala honorant les arts cinématographiques sera diffusé en direct ce dimanche 31 mars à compter de 11 h, sur la page Facebook de l’Académie de Toronto au www.facebook.com/TheCdnAcademy/.

Dès 16 h 30, les personnalités du cinéma et de la télévision fouleront le tapis rouge diffusé en direct au www.facebook.com/TheCdnAcademy/ pour ensuite prendre part au gala télédiffusé des prix Écrans canadiens (Canadian Screen Awards) qui conclura une semaine de célébrations.

Émilie Bierre, finaliste pour le prix d’interprétation féminine dans un premier rôle pour Une colonie, et Théodore Pellerin, nommé à titre d’interprète masculin dans un premier rôle pour le long métrage Chien de garde, seront présents au Gala ainsi que Daniel Roby (Dans la brume) et Maxime Giroux (La grande noirceur), tous deux en lice pour le prix de la meilleure réalisation. Caroline Dhavernas, Kristina Wagenbauer, Carla Turcotte, Jann Arden, Kim Coates, Aaron Ashmore, Michael Rowe, Brigitte Poupart, Maxime Giroux, Jerry O’Connell, Billy Campbell, Jacob Tierney, Jason Priestly et bien plus, se joindront à eux pour cette grande célébration annuelle.