Salle de presse

Communiqués de presse

« JE SOUTIENS LES CRÉATEURS D’ICI ». L’Académie dévoilera les finalistes des 35es prix Gémeaux le 7 juillet en collaboration avec la Banque Nationale

« JE SOUTIENS LES CRÉATEURS D’ICI »

L’Académie dévoilera les finalistes des 35es prix Gémeaux le 7 juillet en collaboration avec la Banque Nationale

Montréal, le 23 juin 2020 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec annonce aujourd’hui le lancement d’une grande opération sur les réseaux sociaux : « Je soutiens les créateurs d’ici ». Cette campagne culminera avec le dévoilement des finalistes des 35es prix Gémeaux, le 7 juillet 2020, à 15 h en direct sur la page Facebook des prix Gémeaux. Les deux initiatives de l’Académie sont présentées grâce à la Banque Nationale.

« Je soutiens les créateurs d’ici »
Les prochains prix Gémeaux se dérouleront dans un contexte différent de ce que nous avons toujours connu. Ils seront une manifestation de solidarité pour l’industrie et notre culture en plus d’une reconnaissance du talent et de la créativité de ceux et celles qui œuvrent en télévision et en médias numériques.

Pour ce faire, l’Académie lance en collaboration avec la Banque Nationale une campagne de sensibilisation « Je soutiens les créateurs d’ici ». Dès aujourd’hui, l’Académie invite le plus grand nombre d’intervenants de l’industrie et le grand public à afficher leur soutien envers ceux et celles qui travaillent à développer le contenu d’ici. Une trousse de logos officiels est disponible pour téléchargement sur le site Web de l’Académie afin d’être affichée et partagée sur les réseaux sociaux.

« Les créateurs d’ici sont au cœur de l’Académie qui les fait rayonner à travers ses remises de prix et ses activités. En ces moments difficiles, ils ont besoin d’être mis en valeur plus que jamais », a déclaré Sophie Deschênes, la présidente de l’Académie au Québec. Elle a ajouté : « Je remercie la Banque Nationale qui s’est associée à cette initiative pour en permettre la réalisation. »

De son côté, Brigitte Leblanc, vice-présidente associée, Canada & International du Groupe Industries créatives à la Banque Nationale, a précisé : « La Banque Nationale est le plus grand partenaire financier de la production audiovisuelle au Québec. Nous croyons essentiel d’appuyer et de réitérer l’apport de nos créateurs. En plus de présenter la campagne de sensibilisation, la Banque est également heureuse de confirmer son soutien au programme des Bourses de l’Académie pour la relève qui aident des jeunes à s’intégrer au milieu de la production. »

Dévoilement des finalistes aux 35es prix Gémeaux
Afin de respecter les règles de distanciation en vigueur, Véronique Cloutier, qui sera à la barre du prochain gala, animera le dévoilement des finalistes des prix Gémeaux 2020 en direct de la page Facebook des prix Gémeaux, le 7 juillet à 15h. Un rendez-vous à ne pas manquer.

VÉRONIQUE CLOUTIER VOUS DONNE RENDEZ-VOUS SUR ICI TÉLÉ POUR LES 35es PRIX GÉMEAUX LE 20 SEPTEMBRE PROCHAIN

VÉRONIQUE CLOUTIER VOUS DONNE RENDEZ-VOUS SUR ICI TÉLÉ POUR LES 35es PRIX GÉMEAUX LE 20 SEPTEMBRE PROCHAIN

Lundi 15 juin 2020, Montréal – Radio-Canada et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision ont le plaisir de confirmer que les 35es PRIX GÉMEAUX seront présentés tel que prévu sur ICI TÉLÉ. Véronique Cloutier sera à la barre de cette remise de prix dans une formule adaptée aux consignes de la santé publique.

« Au cours des dernières semaines, la preuve a été faite qu’il était possible de produire des variétés et des projets rassembleurs d’importance en tenant compte des contraintes liées à la distanciation sociale », a déclaré la directrice générale de la Télévision de Radio-Canada, Dany Meloul qui ajoute « la soirée des prix Gémeaux s’ajuste aux circonstances tout en bénéficiant de l’immense talent de Véronique Cloutier pour animer la soirée. »

« Reconnaître et soutenir nos artistes et nos artisans de la télévision et du numérique sont essentiels. Même si la dernière saison a été interrompue abruptement par la pandémie de la COVID-19, il importe que l’on se souvienne longtemps des productions exceptionnelles de nos créateurs qui font rayonner notre culture. Je remercie Radio-Canada, l’équipe de production et Véronique Cloutier de rendre le tout possible » a déclaré Sophie Deschênes, la présidente de l’Académie au Québec.

Véronique Cloutier qui croit fermement aux créateurs d’ici a déclaré : « Je suis honorée de la confiance que Radio-Canada et l’Académie me portent, et le 20 septembre, je serai au poste pour rendre hommage à tous ceux et celles que je côtoie au quotidien à la télévision et sur les plateformes numériques. Je suis également très excitée à l’idée de repenser la formule du gala dans le contexte actuel. »

C’est donc un rendez-vous pour saluer la créativité de nos artistes et l’excellence de nos productions de la dernière année, le dimanche 20 septembre prochain sur ICI TÉLÉ.

Antigone : Meilleur film canadien de l'année!

ANTIGONE : MEILLEUR FILM CANADIEN DE L’ANNÉE !

MONTRÉAL, jeudi 28 mai 2020 - Ce soir, le gala des Prix Écrans canadiens pour les arts cinématographiques (Canadian Screen Awards), présenté par CBC et CTV avec l’appui de Téléfilm Canada et le Fonds des médias du Canada, a récompensé les artistes et les créateurs de notre cinéma qui se sont illustrés par l’excellence de leur travail au cours de la dernière année. La cérémonie était présentée virtuellement sur différentes plateformes de diffusion et clôturait une semaine de remise de prix en télévision, en cinéma et en médias numériques. C’est le comédien Théodore Pellerin qui a eu l’honneur d’agir à titre de narrateur de cette présentation où 23 statuettes ont été décernées.

15 prix ont été remis à des films produits ou coproduits au Québec

5 prix chacun pour Antigone et The Song of Names

« Antigone », produit par Marc Daigle et réalisé par Sophie Deraspe, a remporté cinq prix, incluant le prix du meilleur film. Les interprètes Nahéma Ricci et Nour Belkhiria ont respectivement reçu les prix d’interprétation féminine dans un premier rôle et un rôle de soutien tandis que Sophie Deraspe s’est illustrée pour la meilleure adaptation et le meilleur montage, prix qu’elle partage avec Geoffrey Boulangé. La coproduction « The Song of Names », réalisé par François Girard et produit par Robert Lantos et Lyse Lafontaine, a reçu le même nombre de récompenses alors que les membres de l’Académie ont choisi de lui remettre les prix pour le montage sonore (Francine Poirier, Claude Beaugrand, Michel B. Bordeleau, Raymond Legault, Lise Wedlock, Natalie Fleurant ), pour le son d’ensemble – remis en collaboration avec Eggplant Picture & Sound - (Claude La Haye, Bernard Gariépy Strobl, Mark Appleby, Daniel Bisson), pour la musique originale (Howard Shore), pour la chanson originale (Howard Shore) et pour le maquillage – remis en collaboration avec CMU College of Makeup Art&Design - (Fanny Vachon).

Parmi les autres films québécois qui se sont illustrés, notons que le prix de la meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien a été remporté par Rémy Girard pour « Il pleuvait des oiseaux », réalisé par Louise Archambault, et que des artistes du long métrage du cinéaste Matthew Rankin, « The Twentieth Century », ont remporté trois prix : Dany Boivin pour la direction artistique, Patricia McNeil pour les costumes et Nermin Grbic pour les coiffures.

Le Prix Écran d’or pour un long métrage a été décerné à « Menteur »,produit par Denise Robert et le réalisateur-producteur Émile Gaudreault. Il est le film canadien qui entre le 1er janvier 2019 et le 29 février 2020, a enregistré les plus importantes recettes au guichet avec 6,310,792 $.

Parmi les autres films canadiens qui se sont illustrés, on retrouve « Murmur » (Prix du meilleur premier film John Dunning / Heather Young), « Pick », (meilleur court métrage de fiction / Alicia K. Harris, Rebeca Ortiz, Venessa Harris), « Giant Bear |  ᓇᓄᕐᓗᒃ »,  (meilleur court métrage d’animation / Monica Ittusardjuat, Neil Christopher, Daniel Gies, Emily Paige ), « The Body Remembers When the World Broke Open » (Meilleures images / Norm Li ; meilleur scénario original / Kathleen Hepburn, Elle-Máijá Tailfeathers ; meilleure réalisation / Elle-Máijá Tailfeathers, Kathleen Hepburn), « Brotherhood » (meilleurs effets visuels remis en collaboration avec SPINVFX / Adam Jewett, Steve Ramone, Michelle Brennan, Tim Sibley, Aneesh Bhatnager, Saikrishna (Sai) Aleti, Peter Giliberti, Alex Basso, Arminus Billones, Marshall Lau), et « Goalie » (Interprétation masculine dans un premier rôle / Mark O'Brien)

En ce moment particulier alors que tous les événements culturels ont été annulés, l’Académie est fière d’avoir réussi à récompenser et à faire rayonner la production en cinéma, en télévision et en médias numériques canadienne de la dernière année qui fut exceptionnelle. Il était essentiel d’assurer la remise des prix pour que l’on se souvienne longtemps du talent de ceux et celles qui ont imaginé l’ensemble de cette production. L’Académie félicite tous les gagnants à travers le pays et elle croit fermement que la créativité de nos artistes triomphera de tous les virus.

Pour consulter les listes complètes des récipiendaires des prix en cinéma, en télévision et en médias numériques, visitez le site de l’Académie.

Les récipiendaires des prix Écrans canadiens 2020 seront annoncés lors de présentations virtuelles

Les remises de prix seront diffusées dans les médias sociaux et au Academy.ca du 25 au 28 mai

Toronto, le 5 mai 2020 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, en partenariat avec CBC, CTV et avec l’appui de Téléfilm Canada et du Fonds des médias du Canada, a annoncé aujourd’hui que les récipiendaires des prix Écrans canadiens 2020 seront dévoilés dans le cadre d’une série de présentations virtuelles qui se dérouleront du lundi 25 mai au jeudi 28 mai 2020.

Après l’annulation de toutes les activités de la Semaine du Canada à l’écran en raison de la pandémie de COVID-19, y compris le gala télédiffusé des prix Écrans canadiens, l’Académie canadienne a travaillé à la conception d’une approche créative pour célébrer les finalistes et annoncer les récipiendaires de prix.

Inspirées du documentaire, du balado et du vidéoclip, les présentations virtuelles des prix Écrans canadiens consisteront en huit épisodes préenregistrés, chacun au thème distinct, composés d’extraits sur les finalistes narrées par une personnalité canadienne. Parmi les narrateurs, citons Eric McCormack, Herbie Kuhn et Lloyd Robertson qui feront l’introduction des présentations virtuelles.Nous encourageons les finalistes à se réunir virtuellement pour visionner les annonces des gagnants. Les récipiendaires seront invités à partager du contenu de leurs « moments gagnants » et leur discours de remerciements sur le média social de leur choix en utilisant le mot-clic #CdnScreenAwardWinner.

Ces présentations virtuelles seront diffusées en direct dans les pages Facebook et Twitter et sur la chaîne YouTube de l’Académie, ainsi qu’au Academy.ca.

« Tandis que nous nous adaptons à cette nouvelle normalité, nous avons dû réfléchir à d’autres façons de réunir notre communauté », a affirmé Beth Janson, chef de la direction, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. « Ces présentations mettront nos œuvres locales à l’avant-plan, et nous espérons que les équipes se réuniront virtuellement pour assister aux célébrations des meilleurs talents canadiens de la dernière année. »

« Quoique presque toutes les facettes de notre industrie se sont transformées dans les dernières semaines, la créativité et l’innovation perdurent », a souligné John Young, président, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. « C’est plus important que jamais de témoigner notre soutien envers nos pairs, et nous avons hâte de célébrer virtuellement les finalistes et les gagnants qui ont contribué à une autre année exceptionnelle de créations canadiennes. »

« En ces moments difficiles où les gens se tournent de plus en plus vers une nouvelle approche pour s’informer, s’inspirer et se divertir, c’est important de prendre le temps de reconnaître les réussites des équipes de nouvelles, de sports et de création au Canada », a indiqué Barbara Williams, vice-présidente principale, CBC. « Ces remises de prix virtuelles mettront à l’honneur le talent canadien et renforceront le rôle essentiel que notre industrie joue à l’échelle du pays et partout au monde. »

« Maintenant plus que jamais, l’excellent travail et les réussites de l’industrie médiatique canadienne pour informer et divertir les Canadiens méritent d’être reconnus et applaudis », a souligné Randy Lennox, président, Bell Média. « Merci à l’équipe de l’Académie d’avoir conçu et déployé ce nouveau format pour les prix Écrans canadiens. »

« La dernière année a révélé des talents inspirants, des histoires touchantes et surprenantes qui ont permis de joindre et de rassembler les Canadiens d’un océan à l’autre », a déclaré Christa Dickenson, directrice générale de Téléfilm Canada. « Cette année encore, nous pouvons compter sur les prix Écrans canadiens afin de célébrer ensemble les succès et l’excellence de notre industrie. Il s’agit d’un rendez-vous incontournable pour nous tous afin de démontrer toute notre fierté et notre soutien. »

« Le Fonds des médias du Canada (FMC) est ravi d’appuyer l’Académie canadienne tandis qu’elle réinvente les prix Écrans canadiens 2020 en cette période sans précédent », a affirmé Valerie Creighton, présidente et chef de la direction, FMC. « Nous partageons avec l’Académie l’objectif commun de reconnaître et de célébrer le talent et le contenu canadiens. Nous avons hâte de rendre hommage – de façon virtuelle et à distance – à nos talents et nos conteurs extraordinaires. Les artistes et les créateurs du Canada continuent de démontrer une créativité exceptionnelle et une capacité inébranlable à s’adapter face à un bouleversement sans égal. Ils méritent d’entendre les applaudissements chaleureux qui fuseront des maisons, de Vancouver à St. John’s, en passant par Iqaluit et toutes les régions d’un océan à l’autre. »

Les finalistes des prix Écrans canadiens 2020 dans 144 catégories en cinéma, en  télévision et en médias numériques ont été annoncés en février. Finaliste dans 26 catégories, la comédie Schitt’s Creek, diffusée sur les ondes de CBC, trône au sommet des nominations en télévision et toutes catégories confondues. Du côté du cinéma, l’œuvre de François Girard, Le Chant des noms, domine avec neuf mises en nomination au total. La liste complète des finalistes est disponible au academy.ca.

Les remises virtuelles des prix Écrans canadiens 2020 sont présentées par CBC et CTV, avec l’appui de Téléfilm Canada et du Fonds des médias du Canada. Les prix Écrans canadiens 2020 dans les catégories jeunesse sont présentés par Shaw Rocket Fund.

 

Prix Écrans canadiens 2020, présentés par CBC, CTV, avec l’appui de Téléfilm Canada et du Fonds des médias du Canada :

Lundi 25 mai

19 h (HAE) : Les prix Écrans canadiens dans les catégories nouvelles télévisées

19 h 30 (HAE) : Les prix Écrans canadiens dans les catégories sports

20 h (HAE) : Les prix Écrans canadiens dans les catégories documentaire et docufiction

 

Mardi 26 mai

19 h (HAE) : Les prix Écrans canadiens dans les catégories jeunesse présenté par Shaw Rocket Fund

19 h 30 (HAE) : Les prix Écrans canadiens dans les catégories magazine style de vie/services et téléréalité

 

Mercredi 27 mai

19 h (HAE) : Les prix Écrans canadiens dans les catégories métiers en fiction

19 h 30 (HAE) : Les prix Écrans canadiens dans les catégories fiction et interprétation

 

Jeudi 28 mai

19 h (HAE) : Les prix Écrans canadiens pour les arts cinématographiques

PRIX GÉMEAUX : LANCEMENT DE LA PÉRIODE DES MISES EN CANDIDATURE DES PRIX SPÉCIAUX

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec annonce que la période pour soumettre des mises en candidature d’artisans à la carrière exceptionnelle et de jeunes artistes prometteurs pour déterminer les récipiendaires des prix spéciaux pour la 35e édition des prix Gémeaux débute aujourd’hui. 

« La reconnaissance pour nos artistes et nos artisans est essentielle. Elle est d’autant plus importante lorsque nous traversons des moments difficiles comme maintenant. Mettre de l’avant les accomplissements d’un artisan reconnu et promouvoir la relève permet de faire rayonner des talents exceptionnels auprès du public, de notre industrie, de nos gouvernements et de nos institutions qui les soutiennent aussi », a déclaré Sophie Deschênes, présidente de l’Académie au Québec.

Le Prix spécial des artisans honorera un artisan pour l’ensemble de sa carrière exceptionnelle, et son apport à l’industrie canadienne francophone télévisuelle ou numérique. Le récipiendaire du prix sera choisi parmi toutes les candidatures reçues par un jury de professionnels.

Le Prix spécial de la relève sera décerné à un artiste ou un artisan débutant sa carrière et qui, par son innovation, sa créativité et son originalité, est considéré comme une découverte d’un talent prometteur de la télévision ou des médias numériques. Le lauréat sera choisi par un jury de professionnels qui aura au préalable sélectionné cinq finalistes parmi les candidatures reçues. 

Dès maintenant, les membres de l’Académie, d’une association, d’un fonds ou d’une organisation œuvrant dans l’industrie sont invités à soumettre des candidatures pour les prix spéciaux des artisans et de la relève. 

 

L’Académie remettra ces deux prix spéciaux pour une deuxième année. En 2019, le concepteur sonore Robert Labrosse s’est vu attribuer le Prix spécial des artisans et le réalisateur François Jaros a reçu le Prix spécial de la relève. 

L’Académie acceptera les candidatures jusqu’au 21 mai 2020.

Cliquez ici pour plus de renseignements.

Le Gala des 35es prix Gémeaux est prévu pour le 20 septembre 2020 sur ICI Télé et sera animé par Véronique Cloutier. Présentement se tient le processus de sélection des finalistes qui devraient être dévoilés au début de l’été.

 

Un message important de l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision

En raison de la pandémie COVID-19, l'Académie canadienne du cinéma et de la télévision est profondément attristée d'annoncer l'annulation de toutes les activités prévues à Toronto, Montréal et Vancouver liées à la Semaine du Canada à l’écran, y compris le Gala télédiffusé du dimanche 29 mars. Après une évaluation approfondie des événements de la Semaine du Canada à l’écran et du risque potentiel pour les participants, nous pensons que c'est la seule décision responsable à l'heure actuelle.

Nous nous engageons à célébrer les finalistes des prix Écrans canadiens et les lauréats des prix spéciaux et nous vous informerons des développements au cours des prochaines semaines.

LES 20 FINALISTES AU PRIX PRISM 2020 SONT ANNONCÉS!

Le prix Prism a annoncé aujourd’hui les 20 meilleurs vidéoclips canadiens de l’année, tels que votés par un jury de plus de 120 professionnels canadiens de la musique, du cinéma et des arts médiatiques. Les jurés ont visionné près de 300 vidéoclips avant de retenir les 20 finalistes du prix Prism. La liste des 10 finalistes au prix Prism paraîtra le 2 avril 2020. Le gagnant du grand prix sera dévoilé à Toronto le 11 mai 2020 dans le cadre d’un visionnement et d’une cérémonie où il recevra 20 000 $ – une récompense majorée par rapport à celle de 15 000 $ remise l’an dernier, grâce à la contribution généreuse de Stingray, partenaire du prix.

Décerné pour une 8e année, le prix Prism est considéré comme l’un des prix les plus prestigieux et avant-gardiste de la musique canadienne. Kaytranada, Charlotte Day Wilson et Grimes figurent parmi les lauréats des années précédentes.

LES 20 FINALISTES AU PRIX PRISM 2020 (en ordre alphabétique) :

Alaskan Tapes – And, We Disappear (réalisation : Meredith Hama-Brown)

BAMBII avec Pamputtae – NITEVISION (réalisation : BAMBII et Kostadin Kolev)

Basia Bulat – Your Girl (réalisation : Brian Dale Sokolowski)

Cartel Madras – Goonda Gold (réalisation : Bhaveek Makan et Jashan Makan)

Clairmont The Second – Brick (réalisation : Clairmont The Second)

Daniel Caesar avec Koffee CYANIDE REMIX (réalisation : Keavan Yazdani et Sean Brown)

Debby Friday – Fatal (réalisation : Debby Friday et Ryan Ermacora)

DOOMSQUAD – General Hum (réalisation : Zak Tatham)

iskwē – Breaking Down (réalisation : Jessica Lea Fleming)

Jeremy Dutcher – Mehcinut (réalisation : Chandler Levack et Jeremy Dutcher)

Jessie Reyez – Far Away (réalisation : Peter Huang)

Jordan Klassen – Virtuous Circle (réalisation : Farhad Ghaderi)

Mac DeMarco – Here Comes The Cowboy (réalisation : Cole Kush)

Orville Peck – Dead of Night (réalisation : Michael Maxxis)

PUP – Free at Last (réalisation : PUP, Jeremy Schaulin-Rioux et Amanda Fotes)

PUP – Kids (réalisation : Jeremy Schaulin-Rioux)

Said The Whale – Record Shop (réalisation : Johnny Jansen)

Sam Tudor – Joseph in the Bathroom (réalisation : Lucas Hrubizna)

Shad – The Stone Throwers (Gone in a Blink) (réalisation : Matthew Progress)

Shay Lia Good Together (réalisation : CARAZ)

« La communauté canadienne du vidéoclip est riche en créativité et c’est un honneur pour nous mettre en lumière les artistes représentés dans la liste des 20 finalistes au prix Prism », a souligné Louis Calabro, vice-président, programmation et prix à l’Académie et fondateur du prix Prism. « Le vidéoclip est un véhicule important et évocateur pour raconter des histoires et nous sommes fiers de le célébrer. »

« Ce fut un moment merveilleux, surprenant et d’une grande humilité », a affirmé Kevan Funk, gagnant du grand prix en 2019 pour sa réalisation du clip de Belle Game – Low. « J’ai une grande admiration pour le prix Prism et le travail qu’il met en lumière. Je crois qu’il est d’une importance capitale. Je suis donc infiniment reconnaissant d’avoir remporté ce prix. »

En plus du grand prix de 20 000 $, la cérémonie du 11 mai couronnera également le lauréat du prix du public. Nous invitons les membres du public à voter pour leur vidéoclip préféré parmi les 20 finalistes afin de déterminer le gagnant de ce prix annuel. Les fans peuvent voter à partir d’aujourd’hui (le 27 février) jusqu’au 10 avril au prismprize.com.

Plusieurs lauréats de prix spéciaux seront annoncés dans les semaines menant à la cérémonie du 11 mai. Ces prix sont conçus pour souligner l’impact des artistes canadiens et comprennent le prix pour contribution exceptionnelle (présenté par Slaight Music et établi pour reconnaître une contribution exceptionnelle à l’art du vidéoclip sur la scène mondiale), le prix Haute-fidélité (soutenu par FACTOR et établi pour récompenser un artiste qui utilise l’art du vidéoclip de façon innovatrice ) et le prix Lipsett (commandité par iHeart Radio et établi pour souligner une approche unique de l’art du vidéoclip).

Le prix Prism diffuse des vidéos et des nouvelles de la communauté canadienne du vidéoclip toute l’année au prismprize.com et est fier de maintenir une bibliothèque exhaustive et centrale où les amateurs de musique peuvent visionner les meilleurs vidéoclips canadiens.

Cliquez ici pour voir les œuvres des 20 finalistes.

Les finalistes en Télévision, en Médias numériques et en Cinéma sont dévoilés

Les interprètes québécois Caroline Dhavernas, Marc-André Grondin, Nahéma Ricci, Gilbert Sicotte et Karine Vanasse sont nommés pour un prix d’interprétation dans un premier rôle

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a dévoilé ce matin les finalistes des prix Écrans canadiens 2020 au cinéma Cineplex Quartier Latin. Catherine Beauchamps assurait l’animation de la conférence en compagniedu comédien Benz Antoine, finaliste aux prix Écrans canadiens à deux reprises pour son rôle dans 19-2,et la comédienne Émilie Bierre, lauréate du prix d’interprétation féminine en 2019 pour le long métrage Une colonie.

Cette année, 122 professionnels du Québec sont nommés au moins une fois dans les catégories en Télévision, en Médias numériques, et en Cinéma. Rappelons que le concours compte 140 catégories: 103 en Télévision, 25 en Cinéma, et 12 en Médias numériques.

« Les prix Écrans canadiens sont une tribune prestigieuse pour mettre en lumière la vivacité de la production d’ici », a affirmé Patrice Lachance, directrice générale de l’Académie au Québec. « C’est un privilège pour l’Académie de faire rayonner les artistes et les artisans du petit et du grand écran, partout au pays, de reconnaître les talents émergents et de constater que notre industrie sait se renouveler. Cette année, dix (10) Québécois se démarquent particulièrement dans les catégories de texte pour le long métrage : Louise Archambault, Jean Barbe, Denis Côté, Sophie Deraspe, Ann Émond, Naomi Fontaine, Guillaume de Fontenay, Matthew Rankin, Myriam Verreault et Guillaume Vigneault sont finalistes. »

Catégories en Cinéma

Quatre longs métrages québécois récoltent cinq nominations et plus

Parmi les 59 films en nominations pour un prix Écrans Canadiens, près de 50 % sont du Québec et quatre films québécois s’illustrent plus particulièrement. The Song of Names de François Girard est nommé à neuf (9) reprises, The Twentieth Century réalisé par Matthew Rankin est cité huit (8) fois, Antigone de la cinéaste Sophie Deraspe obtient sept (7) mises en nomination, tandis que le long métrage Il pleuvait des oiseaux de Louise Archambault est finaliste dans cinq (5) catégories.

Les cinq productions en nomination pour le prix du meilleur film sont : Anne at 13,000 ft (Medium Density Fibreboard Films), Antigone (Corporation ACPAV Inc), The Body Remembers When The World Broke Open (Experimental Forest Films), The Twentieth Century (Voyelles Films), et White Lie (Film Forge Productions).

The Song of Name quiobtient 9 nominations est en lice pour les prix de la meilleure direction artistique (François Séguin), des meilleurs costumes (Anne Dixon), des meilleures coiffures (Michelle Côté, Péter Gyongyosi, Erzsébet Racz), des meilleurs maquillages (Fannie Vachon), de la meilleure musique originale (Howard Shore), de la meilleure chanson originale (Howard Shore), du meilleur son d’ensemble (Claude La Haye, Bernard Gariépy Strobl, Mark Appleby, Daniel Bisson), du meilleur montage sonore (Francine Poirier, Michel B. Bordeleau, Claude Beaugrand, Raymond Legault, Lise Wedlock, Natalie Fleurant) et des meilleurs effets visuels (Marc-Antoine Rousseau).

 

En plus de concourir dans la catégorie du meilleur film (Ménaïc Raoul, Gabrielle Tougas-Fréchette),The Twentieth Century qui reçoit huit nominations est aussi finaliste pour la direction artistique (Dany Boivin), pour les costumes (Patricia McNeil), pour la réalisation (Matthew Rankin), pour les coiffures (Nermic Grbic), pour le scénario original (Matthew Rankin), pour l’interprétation masculine dans un premier rôle (Dan Beirne) et finalement, pour le prix du meilleur premier film John Dunning (Matthew Rankin).

Avec sept nominations, le long métrage Antigone pourrait se voir récompenser dans les catégories suivantes : meilleur film (Marc Daigle), meilleure réalisation (Sophie Deraspe), meilleur montage (Geoffrey Boulangé, Sophie Deraspe), meilleur son d’ensemble (Stéphane Bergeron), meilleure adaptation (Sophie Deraspe), meilleure interprétation féminine dans un premier rôle (Nahéma Ricci) et meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien (Nour Belkhiria).

Cité six fois, The Body Remembers When The World Broke Open est en nomination dans les catégories de meilleur film (Tyler Hagan, Lori Lozinski), de meilleures images (Norm Li), de meilleure réalisation (Elle-Máijá Tailfeathers, Kathleen Hepburn), de meilleur scénario original (Kathleen Hepburn, Elle-Máijá Tailfeathers), et d’interprétation féminine dans un premier rôle pour les comédiennes Violet Nelson et Elle-Máijá Tailfeathers. Il pleuvait des oiseaux est en nomination pour cinq prix dont : meilleures costumes (Caroline Poirier), meilleur son d’ensemble (Jean Camden, Sylvain Bellemare, Bernard Gariépy Strobl, Stéphane Larivière), meilleure adaptation (Louise Archambault), meilleure interprétation masculine dans un premier rôle (Gilbert Sicotte) et meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien (Rémy Girard).

Deux productions québécoises retiennent l’attention avec trois nominations chacune. Kuessipan obtient des nominations dans les catégories de meilleure adaptation (Myriam Verreault, Naomi Fontaine), de meilleure interprétation masculine dans un rôle de soutien (Douglas Grégoire) et de meilleure interprétation féminine dans un rôle de soutien (Yamie Grégoire). Quant au long métrage Sympathie pour le diable, il est nommé pour les meilleurs effets visuels (Benoît Brière, Kinga Sabela), la meilleure adaptation (Guillaume De Fontenay, Guillaume Vigneault, Jean Barbe), et le meilleur premier film John Dunning (Guillaume De Fontenay).

La femme de mon frère est finaliste deux fois dans les catégories de meilleures images (Josée Deshaies) et des meilleurs costumes (Patricia McNeil). Aussi, en lice pour deux prix, Répertoire des villes disparues pourrait repartir avec les prix de la meilleure adaptation (Denis Côté) et de l’interprétation féminine dans un rôle de soutien (Larissa Corriveau).

Les productions suivantes sont nommées une fois :

  • 14 jours, 12 nuits – Interprétation féminine dans un rôle de soutien (Léanna Chea) ;
  • Jeune Juliette – Meilleur scénario original (Anne Émond) ;
  • Happy Face – Interprétation féminine dans un rôle de soutien (Alison Midstokke) ;
  • Jouliks – Meilleur son d’ensemble (Gavin Fernandes, Normand Lapierre) ;
  • Mafia inc. – Interprétation masculine dans un premier rôle (Marc-André Grondin) ;

Le Québec se démarque également dans les catégories de long métrage documentaire pour Alexandre Le Fou (Pedro Pires), cité trois fois, Invisible Essence : The Little Prince (Gordon Henderson, Michael A. Levine, Michel St-Cyr, Guy Villeneuve, Stuart Henderson, Jake Yanowski, Mathieu Amadei, Charles Officer), City Dreamers (Joseph Hillel), Havana, from on high (Pedro ruiz), et Tenir tête (Mathieu Arsenault). Parmi les finalistes du meilleur court métrage documentaire, la production québécoise Acadiana (Guillaume Fournier, Samuel Matteau, Yannick Nolin, Jean-Pierre Vezina) est en lice.

Quatre des cinq finalistes dans la catégorie du meilleur court métrage de fiction sont du Québec : Forêt Noire (Jean-Marc E. Roy, Philippe David Gagné, Julie Groleau), Juste moi et toi (Sandrine Brodeur-Desrosiers, Johannie Deschambault), Kinship (Jorge Camarotti) et Mon Boy (Sarah Pellerin, Fanny-Laure Malo, Annie-Claude Quirion).

Catégories en Télévision et en Médias numériques

La comédie à succès Schitt’s Creek (Not A Real Company Productions, Inc.) domine avec 26 nominations, Anne with an E (Northwood Entertainment) est cité 17 fois, suivi de Cardinal (JCardinal Productions Inc.) qui obtient 14 nominations.

Parmi les finalistes du Québec, on retrouve entre autres Caroline Dhavernas pour son rôle dans Mary Kills People et la comédienne Karine Vanasse nommée pour son interprétation dans la série Cardinal. The Oslo Diaries de Ina Fichman est finaliste dans la catégorie de Best History Documentary Program or Series. Le directeur photo Daniel Villeneuve concourt dans la catégorie Best Photography, Drama pour Mean Queen. En réalisation, Jim Donovan est cité dans la catégorie Best Direction, TV Movie pour Believe Me : The Abduction of Lisa McVey, quant à lui, Jacob Tierney est en lice pour Best Direction, Comedy Series avec Letterkenny, et le duo de Juliet Lammers et Lorraine Price pourrait remporter le prix de Best Direction, Documentary Series pour Engraved on a Nation : On the Line. La production Thicker Than Water compte plusieurs nominations pour des artisans du Québec dont : Stéphane Lefebvre dans la toute nouvelle catégorie, Best Stunt Coordination, Caroline Labrèche pour Best Direction, TV Movie et Andrea Stevens pour Best Writing, TV Movie. I Think You’ve Been Looking For Me, produit par Frederic Bohbot, est nommé dans la catégorie Best Documentary Program. Et finalement, en jeunesse, la maison de production Apartment 11 se démarque avec des nominations pour Big Top Academy (Best Children’s or Youth Fiction Program or Series) et Raven’s Quest (Best Chidlren’s or Youth Non-Fiction Program or Series.)

En Médias numériques, les catégories d’expériences immersives permettent à plusieurs créateurs du Québec d’obtenir une mise en nomination. Nicholas de Pencier, Jennifer Baichwal et Edward Burtynsky se distinguent avec la production Antropocene VR. Les producteurs chez Felix & Paul Studios se démarquent une fois de plus cette année avec une nomination pour Best Immersive Experience – Non-Fiction pour Traveling While Black. On les retrouve aussi pour Best Immersive Experience – Fiction avec Gymnasia tout comme le Studio Element pour Glacial Reality. La maison de production Compulsion Games est citées deux fois dans la catégorie Best Video Game Narrative pour Lightbearer et Roger & James in They Came From Below.  

Rappelons qu’en décembre dernier, l’Académie a dévoilé les lauréats des prix spéciaux parmi lesquels figurent David Suzuki qui recevra le Prix pour l’ensemble d’une carrière, Alex Trebek qui se verra attribuer le Prix Icône de l’Académie, Teena Keeper qui recevra le Prix Earle Grey pour sa carrière de comédienne et de productrice à la télévision, et on remettra à Dan Levy le Prix Radius pour le rayonnement de sa carrière à l’international.

Pour découvrir tous les finalistes, rendez-vous au academie.ca/prixecranscanadiens.

 La Semaine du Canada à l’écran du 23 au 29 mars 2020

La Semaine du Canada à l’écran sera l’occasion d’un rassemblement sans pareil de l’industrie télévisuelle, cinématographique et numérique à Toronto. De nombreux galas célèbreront l’excellence de nos productions. Le premier, le Gala honorant l’excellence des productions autres qu’en fiction se tiendra le 23 mars. Il sera suivi le 24 mars du Gala honorant l’excellence des productions en fiction. Le Gala honorant l’excellence des productions numériques et immersives sera présenté le 28 mars. Pour clore cette semaine de festivités, le dimanche 29 mars le cinéma sera mis à l’honneur alors qu’à l’heure du brunch aura lieu le Gala honorant les arts cinématographiques. Suivra le Gala des prix Écrans canadiens 2020 diffusé en direct, dès 20 h, sur les ondes de la CBC et de GEM depuis le Meridian Hall de Toronto.

Les finalistes du Québec seront également conviés à la remise officielle des certificats de mise en nomination le 19 mars prochain à l’occasion d’un cocktail.

Décadrer la télévision : Un événement sur l’avenir de la création audiovisuelle québécoise

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision (l’Académie) et l’Association des producteurs d’expériences numériques Xn Québec proposent un événement sur l’avenir de la télévision québécoise intitulé Décadrer la télévision, qui aura lieu le 25 février prochain au Lion d’Or. Élaboré dans la foulée du rapport Yale, de la guerre des nouvelles plateformes, de l’éclatement des formats traditionnels et de la création collaborative, cet événement d’une demi-journée (8 h à midi) sera l’occasion de répondre aux questions des professionnels de la production audiovisuelle et de nourrir la réflexion sur l’avenir de la production québécoise.

Cet événement rassemblera des invités de marque. En conférence d’ouverture, deux des membres du comité d’experts ayant collaboré au rapport Yale (L'avenir des communications au Canada : le temps d'agir), Monique Simard et Pierre Trudel effectueront un retour sur les recommandations les plus pertinentes pour la préservation de la production québécoise francophone dans le nouveau paysage médiatique mondial.

La réflexion se poursuivra en anglais avec Aron Levitz de Wattpad Studios. Dans un échange animé par Catalina Briceno (auteure et professeure invitée à l’UQAM), ils discuteront de comment les producteurs québécois peuvent travailler et établir des partenariats avec cette plateforme, et de quelles façons Wattpad pourrait contribuer au développement de la production francophone et à l’émergence de nouveaux talents québécois. Wattpad est une plateforme d’écriture collaborative en ligne comptant plus de 80 millions d’utilisateurs. Entreprise canadienne fondée en 2006, basée à Toronto et Halifax, Wattpad s’est d’abord fait connaître comme le « Youtube » pour écrivains et scénaristes. Aron Levitz présentera la vision et les stratégies de cette plateforme se décrivant aujourd’hui plus largement comme « une entreprise de divertissement qui fait de la création dirigée par les données ». 

En clôture, un panel réunira Christiane Asselin (Tou.tv), Caroline Gaudette (Version 10), Philippe Lamarre (Urbania), Carlos Soldevila (Trio Orange) ainsi que d’autres acteurs de notre écosystème médiatique pour échanger sur les adaptations des modèles de financement traditionnels et de la production dictées par la technologie et les nouveaux modes de consommation des contenus par le public. Animé par Claire Dion, le panel abordera la question : comment les producteurs et les créateurs peuvent-ils s’adapter à ces changements tant structurels que technologiques? 

Les conférences sont ouvertes à tous. Les personnes intéressées peuvent s’inscrire ici :  https://www.weezevent.com/decadrer-la-television

Consulter le programme complet

RBC et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision accordent 11 bourses à des artistes canadiens émergents

RBC et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision ont annoncé aujourd’hui les noms des 11 lauréats d’une bourse de la troisième ronde du projet PDV. À ce jour, il s’agit du plus grand nombre de bourses accordées au cours d’une même ronde. Le programme, une initiative conjointe de RBCxMusique et du prix Prism, offre à des musiciens et à des cinéastes canadiens émergents le soutien nécessaire pour créer et produire des vidéoclips.

En plus de bénéficier d’un financement au moyen des bourses du projet PDV, les artistes peuvent profiter de possibilités de mentorat et de réseautage avec des professionnels de l’industrie. Au cours de sa première année, le projet PDV a animé de nombreuses activités, dont une fête de lancement, un petit-déjeuner de réseautage à la maison du cinéma Bell Lightbox du TIFF à Toronto, et plusieurs ateliers et rencontres à la conférence BreakOut West à Whitehorse. En outre, il a organisé à l’intention des candidats non retenus une activité de réseautage et d’apprentissage pour leur offrir des conseils sur le développement de projets de vidéoclip.

« Le projet PDV, qui en est à sa deuxième année, nous a permis de voir se concrétiser des projets de vidéoclip d’artistes lauréats d’une bourse, ce qui est vraiment inspirant et stimulant, a déclaré Matt McGlynn, vice-président, Marketing de la marque, RBC. Nous sommes ravis de poursuivre notre collaboration avec nos partenaires de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, et avons hâte de voir comment ces nouvelles idées originales prendront forme. »

Depuis sa création en 2018, le projet PDV a reçu près de 1 000 projets de vidéoclip d’artistes de tout le Canada et a accordé 28 bourses à des artistes émergents, ce qui a contribué à la création de 12 vidéoclips. D’autres vidéoclips seront lancés plus tard cette année.

« Recevoir une bourse du projet PDV nous a permis de concrétiser ce qui n’était pour nous qu’un rêve, a déclaré Jordan Klassen, artiste de Vancouver et lauréat de la première ronde du projet PDV. Les contraintes budgétaires sont l’un des principaux obstacles à la réalisation d’un projet artistique d’envergure, et le projet PDV nous a donné une occasion unique de réaliser le vidéoclip que nous avions imaginé. Ce programme permet à des artistes canadiens comme moi de collaborer avec des cinéastes de talent qui, autrement, n’auraient peut-être pas eu le financement nécessaire pour mener à bien leur projet. »

Le vidéoclip Virtuous Circlede Jordan Klassen, réalisé par Farhad Ghaderi et produit par Shelby Manton, s’est récemment distingué sur la scène internationale en étant nommé dans la catégorie Best Alternative Video – International des prix UK Music Video Awards 2019.

« À chaque ronde, nous avons reçu un grand nombre de candidatures originales et intéressantes de l’ensemble du pays, a déclaré Louis Calabro, vice-président, programmation, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Il est évident que le milieu canadien du vidéoclip regorge de talent et de créativité. Nous sommes ravis d’aider les 11 équipes exceptionnelles de la dernière ronde à concrétiser leurs visions. »

La liste des lauréats de la troisième ronde couvre une grande variété de genres musicaux et de styles cinématographiques. Ces lauréats, sélectionnés par un jury de professionnels de l’industrie, sont les suivants :

« Je suis extrêmement heureux de recevoir ce financement du projet PDV. Depuis un an, j’essaie de trouver un moyen de réaliser ma vision, a déclaré Prince Josh, DJ de Toronto et lauréat d’une bourse de la troisième ronde du projet PDV. C’est vraiment une chance formidable de pouvoir mettre en valeur une partie de ma culture, qui est généralement sous-représentée dans les médias. »

Le projet PDV s’inscrit dans le cadre du projet Artistes émergents RBC, qui contribue à épauler aujourd’hui les talents de demain et appuie des organismes qui offrent aux artistes canadiens les meilleures chances de faire avancer leur carrière.

Depuis 2015, plus de 11 000 artistes ont reçu du soutien par l’intermédiaire de ces programmes.

Les prochaines candidatures seront acceptées à compter du 15 mai 2020. Pour en savoir plus, allez au www.projetpdv.ca.