Salle de presse

Communiqués de presse

Beans sacré meilleur film de l'année!

Blood Quantum récompensé sept fois

Ce soir, la Semaine du Canada à l’écran qui, depuis lundi, récompense l’excellence du travail des artistes et des artisan.e.s qui œuvrent devant et derrière la caméra des productions en cinéma, en télévision et en médias numériques partout au pays, s’est conclue avec la cérémonie des prix Écrans canadiens. Voici un résumé des gagnant.e.s de la semaine.

Plusieurs lauréat.e.s en cinéma pour le Québec

La production Beans (Anne-Marie Gélinas) remporte les grands honneurs pour la catégorie meilleur film, tandis que la réalisatrice Tracey Deer est lauréate du prestigieux Prix John Dunning pour le meilleur premier long métrage pour cette même production.

Le drame d’horreur du Québécois Jeff Barnaby, Blood Quantum, se voit remettre sept trophées dont celui de la meilleure coordination des cascades pour Jean Frenette et Jean-François Lachapelle ainsi que le prix de la meilleure direction artistique et conception des décors pour Louisa Schabas et Sylvain Lemaitre. Le prix des meilleurs costumes est remis à Noémi Poulin, puis Erik Gosselin, Joan-Patricia Parris, Jean-Michel Rossignol et Nancy Ferlatte sont reconnu.e.s pour les meilleurs maquillages. Jeff Barnaby est récipiendaire du prix du meilleur montage, et le trophée qui récompense les meilleurs effets visuels est décerné à Joshua Sherrett, Barbara Rosenstein, Ibi Atemie, David Atexide, Juan Carlos Ferrá, Alex Flynn, Andrei Gheorghiu, Felix Sherrett-Brown, Ali Hamidikia, Tony Wu, Carlo Harrietha et Jean-Mathieu Bérubé. Finalement, le prix d’interprétation masculine dans un premier rôle est remis au comédien Michael Greyeyes.

Marie-Hélène L. Delorme est récompensée avec le prix de la meilleure chanson originale, Timid Joyous Atrocious, la pièce-titre du long métrage Sugar Daddy. Le prix des meilleures coiffures est remis à Michelle Côté pour le film My Salinger Year. Ailleurs au pays, Funny Boy remporte trois prix, dont celui de la meilleure réalisation pour Deepa Mehta.

En documentaire, des productions d’ici sont félicitées : Errance sans retour (Mélanie Carrier, Olivier Higgins)s’est vu remettre le prix du meilleur long métrage documentaire Ted Rogers tandis que le prix du meilleur montage dans un long métrage documentaire est remporté par Natalie Lamoureux pour Une femme, ma mère.

En télévision, Schitt’s Creek remporte les honneurs avec huit trophées qui récompensent sa sixième et dernière saison, dont celui de la meilleure réalisation pour une comédie qui est remis à Andrew Cividino et Dan Levy, et celui de l’interprétation féminine dans un premier rôle, comédie, décerné à Catherine O’Hara.

Produite au Québec, l’émission à succès Transplant, est lauréate de quatre prix, dont celui de la meilleure série dramatique (Jocelyn Deschênes, Bruno Dubé, Joseph Kay, Randy Lennox, Virginia Rankin, Jeremy Spry, Tara Woodbury). You Can’t Ask That (Izabel Chevrier, Nicola Merola, Charles Lafortune, Sylvie Desrochers, Jacquelin Bouchard) reçoit le prix de la meilleure série docufiction, tandis Christmas Jars est récipiendaire du prix du meilleur téléfilm (Jesse Prupas, Jonas Prupas, Misha Solomon, Shane Boucher, Andra Johnson Duke, Michael A. Dunn, Barry McLarren), et Sarah Pellerin obtient le prix de la meilleure réalisation pour un téléfilm (Glass Houses).

Enfin, dans les catégories de programmes numériques et immersifs, We Happy Few : We All Fall Down (Alex Epstein, Lisa Hunter, Mark Slutsky) repart avec le titre du meilleur jeu vidéo.

« Je tiens à féliciter tou.te.s les lauréat.e.s qui, sans surprise, ont su se démarquer par leur créativité, et nous ont proposé des histoires riches et diverses, à l’image de notre société », indique Mara Gourd-Mercado, directrice générale de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision – section Québec. 

Pour consulter les listes complètes desgagnant.e.s des prix en cinéma, en télévision et en médias numériques, visitez le site de l’Académie.

Véronique Cloutier et Chantal Lamarre animeront les célébrations entourant les 36es PRIX GÉMEAUX

Radio-Canada et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision ont le plaisir d’annoncer que Véronique Cloutier sera de retour pour animer le GALA DES 36es PRIX GÉMEAUX diffusé en direct sur ICI TÉLÉ, le dimanche 19 septembre à 20 h. Radio-Canada et l’Académie sont aussi heureuses d’annoncer que c’est Chantal Lamarre qui animera le GALA D’OUVERTURE DES 36es PRIX GÉMEAUX, auparavant nommé l’Avant-première, qui lancera les célébrations au cours duquel seront remis de nombreux prix convoités, diffusé en direct sur ICI ARTV le samedi 18 septembre à 20 h.

« Véronique Cloutier est une figure emblématique de notre télévision et l’animatrice idéale pour présider à cette célébration de l’excellence », a déclaré Dany Meloul, directrice générale de la Télévision de Radio-Canada, qui ajoute : « La fantaisie et l’humour de Chantal Lamarre feront aussi merveille dans le Gala d’ouverture. »

« Chantal Lamarre et Véronique Cloutier sont deux forces vives au sein de notre industrie, et une partie intégrante de notre paysage télévisuel. Je suis heureuse de savoir qu’elles ont accepté d’être au premier plan des célébrations qui soulignent l’excellence des productions d’ici. Ce sera une joie pour nous toutes et tous de les voir mettre en lumière les accomplissements de celles et ceux qui œuvrent devant et derrière nos écrans » se ravit Mara Gourd-Mercado, directrice générale de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision - section Québec.

Véronique Cloutier a pour sa part déclaré : « C’est pour moi un immense privilège et un plaisir renouvelé de souligner encore cette année les bons coups de mes collègues de l’industrie. »

« La création télévisuelle d'ici est foisonnante, tant en jeunesse, en humour, qu'en magazines ou en séries originales numériques. La soixantaine de prix remis lors du Gala d’ouverture témoigne de la richesse des contenus qui nourrissent notre culture en information et en divertissement.  Je suis franchement éblouie devant la pluralité et l'originalité sur nos écrans! C'est un honneur et un plaisir pour moi d'animer le Gala d’ouverture qui réunit autant de talents », affirme Chantal Lamarre.

GALA DES 36es PRIX GÉMEAUX

Animatrice : Véronique Cloutier
Réalisateur : Daniel Vigneault
Productrice déléguée : Mélanie Viau
Coproduction : Académie canadienne du cinéma et de la télévision et ICI TÉLÉ

GALA D’OUVERTURE DES 36es PRIX GÉMEAUX

Animatrice : Chantal Lamarre
Réalisation : Nicole Dussault
Concepteur artistique : Carlos Navarrete-Patiño
Production : Académie canadienne du cinéma et de la télévision

L’APPEL DE CANDIDATURES EST LANCÉ POUR LES TROIS PRIX SPÉCIAUX DES PRIX GÉMEAUX

Le Prix Gémeaux du public Fonds Cogeco de retour pour une 4e année

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec annonce aujourd’hui l’ouverture de la période de mises en candidature aux prix spéciaux des prix Gémeaux et le retour du prix Gémeaux du public Fonds Cogeco, grâce à son partenariat avec le Fonds Cogeco.

Prix Gémeaux du public Fonds Cogeco

L’Académie est heureuse d’annoncer qu’elle poursuit son partenariat avec le Fonds Cogeco, et remettra à nouveau le prix Gémeaux du public Fonds Cogeco, qui permet au grand public de voter et de couronner l’émission coup de coeur de l’année. Depuis 2018, cette initiative met en valeur l’amour du public pour nos contenus et permet de renforcer les liens entre les fans et leurs émissions préférées.

« Le Fonds Cogeco est très fier de commanditer le prix Gémeaux du public Fonds Cogeco dans le cadre de la 36e édition des prix Gémeaux. Nous sommes ravis, par l’entremise du prix du public, d’offrir la chance aux téléspectateurs de choisir leur émission coup de cœur de l’année. Depuis 1991, à travers le Fonds Cogeco et le Fonds de production indépendant (FIP), Cogeco a contribué plus de 60 millions de dollars pour soutenir l’industrie canadienne de la télévision et des médias numériques » a souligné Philippe Jetté, président et chef de la direction de Cogeco.

La date d’ouverture de la période de vote du prix Gémeaux du public Fonds Cogeco sera annoncée cet été.

Prix Gémeaux de la relève

Parmi cinq finalistes, le prix Gémeaux de la relève est décerné à un.e. artiste ou à un.e artisan.e  en début de  carrière. Le prix permet de faire rayonner un talent émergent d’ici qui s’est démarqué pour son innovation, sa créativité et son originalité. En 2020, la réalisatrice et scénariste, Eva Kabuya, s’est vu remporter cet honneur.

Prix Gémeaux des artisans

Le prix Gémeaux des artisan.e.s honore un.e artisan.e pour l’ensemble de sa carrière exceptionnelle, sa pérennité et son engagement dans l’industrie francophone télévisuelle ou numérique. Pierre St-Cyr, régisseur de plateau chevronné avec plus de 40 ans d’expérience, fut récompensé l’année dernière.

Prix Gémeaux de la production s’étant le plus illustrée à l’étranger

Remis pour la première fois l’année dernière lors de la 35e édition des prix Gémeaux, le prix Gémeaux de la production s’étant le plus illustrée à l’étranger est octroyé à une production qui s’est démarquée au-delà de nos frontières, et a permis de faire rayonner la qualité notre production et le talent de nos créateur.trice.s. La production LOL ComediHa! s’est mérité le premier trophée.

Dès maintenant, les membres de l’Académie, d’une association, d’un fonds ou d’une organisation œuvrant dans l’industrie audiovisuelle pourront soumettre des candidatures pour ces trois prix spéciaux.

L’Académie acceptera les candidatures jusqu’au 27 mai 2021.

Cliquez ici pour plus de renseignements.

Annonce des 20 vidéoclips canadiens finalistes au prix Prism 2021

La cérémonie de prix sera diffusée en direct le 26 juillet 2021

Le prix Prism a annoncé aujourd’hui les 20 meilleurs vidéoclips canadiens de l’année, finalistes au prix Prism 2021, tels que votés par un jury de plus de 130 professionnels canadiens de la musique, du cinéma et des arts médiatiques. Le vidéoclip gagnant du grand prix de 20 000 $ sera dévoilé virtuellement le lundi 26 juillet 2021 à 20 h (HE) lors d’une diffusion en direct au PrismPrize.com, de même que sur la page Twitter et la chaîne YouTube du prix Prism.

Les 20 finalistes au prix Prism 2021 (en ordre alphabétique) :

Andy ShaufClove Cigarette (réalisation : Colin Medley et Jared Raab)

Aquakultre Pay It Forward (réalisation : Evan Elliot et Lance Sampson)

BraidsYoung Buck (réalisation : Kevin Calero) (Québec)

Clairmont The SecondDUN (réalisation : Clairmont The Second)

Daniela AndradeTamale (réalisation : Justin Singer et Daniela Andrade) (Québec)

Haviah MightyThirteen (réalisation : Theo Kapodistrias)

Jessie ReyezLove In The Dark (réalisation : Se Oh)

July TalkGoverness Shadow (réalisation : Cosette Schulz)

KandleLock and Load (réalisation : Brandon William Fletcher) (Québec)

Lido PimientaNada (avec la collaboration de Li Saumet) (réalisation : Paz Ramirez)

MustafaAir Forces (réalisation : Glenn Michael et Christo)

MustafaStay Alive (réalisation : King Bee Productions)

Rich Aucoin Walls (réalisation : Jason Levangie)

Savannah RéOpia Experience (réalisation : Yasmin Evering-Kerr)

Savannah RéSolid (réalisation : Alicia K. Harris)

Sean Leon 90 BPM (réalisation : Sean Leon)

The Weather StationRobber (réalisation : Tamara Lindeman)

TOBi 24 (Toronto Remix) (réalisation : Kit Weyman)

U.S. Girls 4 American Dollars (réalisation : Emily Pelstring et Meg Remy)

Witch ProphetTesfay (réalisation : Leah Vlemmiks)

« Même si 2020 a été une année tumultueuse, les créateur.trice.s de vidéoclips canadiens ont produit certaines des œuvres les plus vibrantes et introspectives des dernières années », affirme Louis Calabro, vice-président, programmation et prix à l’Académie canadienne et fondateur du prix Prism. « Dans un contexte où les perturbations se poursuivent dans l’industrie de la musique, nous sommes fiers de mettre en lumière ces projets importants. »

L’éminent jury a visionné plus de 300 vidéoclips canadiens afin de nommer les 20 finalistes du prix Prism. Le palmarès des 10 meilleurs vidéoclips sera annoncé le 9 juin 2021. Parmi les lauréat.e.s des années précédentes, citons Peter Huang pour la réalisation du clip Far Away de Jessie Reyez et Fantavious Fritz pour la réalisation du clip Work de Charlotte Day Wilson.

Nous invitons également les membres du public à voter pour leur vidéoclip préféré parmi la liste des 20 finalistes afin de déterminer le vidéoclip récipiendaire du prix du public 2021. Les fans peuvent voter à compter d’aujourd’hui (le jeudi 29 avril 2021) jusqu’au mercredi 23 juin 2021 au prismprize.com.

Les cinéastes (réalisation et production) qui ont créé les 20 meilleurs vidéoclips recevront aussi une adhésion gratuite à l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, gracieuseté de Téléfilm Canada.

Plusieurs récipiendaires de prix spéciaux seront dévoilé.e.s dans la foulée de la présentation virtuelle du 26 juillet 2021. Ces prix sont conçus pour souligner l’impact des artistes canadien.ne.s et comprennent le prix Haute-fidélité , soutenu par FACTOR et établi pour récompenser un.e artiste qui utilise l’art du vidéoclip de façon innovatrice, le prix Lipsett,établi pour souligner une approche unique de l’art du vidéoclip, le prix pour contribution exceptionnelle, présenté par Slaight Music et établi pour reconnaître une contribution exceptionnelle à l’art du vidéoclip sur la scène mondiale, ainsi que le prix Willie-Dunn, soutenu par Téléfilm Canada et présenté à un.e artiste canadien.ne avant-gardiste qui a fait preuve d’excellence dans le secteur de la musique, du vidéoclip ou de la production cinématographique.

Pour visionner les 20 meilleurs vidéoclips finalistes au prix Prism 2021, rendez-vous à  PrismPrize.com.

137 professionnel.le.s du Québec sont en nomination au Canadian Screen Awards/prix Écrans canadiens!

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision dévoile aujourd’hui les finalistes de la neuvième édition des Canadian Screen Awards/prix Écrans canadiens, qui célèbrent depuis 2013 la créativité et le talent des artistes et des artisan.e.s de partout au pays.

« Les Canadian Screen Awards/prix Écrans canadiens mettent en lumière la pluralité des créatrices et créateurs du Québec, que ce soit en français, en anglais ou dans une langue autochtone.Je suis particulièrement heureuse de voir la diversité des personnes nommées dans cette sélection des plus relevée malgré une année marquée par la pandémie et espère que cette tendance s’affirme dans les années à venir », affirme Mara Gourd-Mercado, directrice générale de l’Académie au Québec. « C’est un privilège pour l’Académie de faire rayonner les artistes et les artisan.e.s du petit et du grand écran, partout au pays, de reconnaître les talents émergents et de constater que notre industrie sait se réinventer. »

Cette année, 137 professionnel.le.s du Québec y sont en nomination au moins une fois, que ce soit en télévision, en médias numériques ou en cinéma. Rappelons qu’en 2021, le concours compte 141 catégories — 103 en télévision, 27 en cinéma et 11 en médias numériques.

Voici les faits saillants de cette cuvée 2021. Pour la liste de tous les finalistes, rendez-vous ici.

En cinéma

Dans le cinéma de fiction, c’est un film d’horreur, Blood Quantum, qui récolte le plus de nominations avec dix, dont « Meilleur scénario original » pour Jeff Barnaby et « Interprétation masculine dans un premier rôle » pour Michael Greyeyes. Viennent ensuite les films Funny Boy, avec neuf nominations, et Akillia’s Escape, qui amasse pour sa part huit nominations. 

Parmi les autres films s’étant démarqués, la production québécoise Beans recueille cinq nominations, dont celles de « Meilleur film » et du Prix John Dunning pour le meilleur premier long métrage, tandis que Souterrain est cité quatre fois, entre autres comme « Meilleur film » et dans la catégorie « Meilleure réalisation ». La Déesse des mouches à feu (notamment « Meilleure adaptation ») et Nadia, Butterfly (dont « Meilleure réalisation » et « Meilleur film ») ont chacun trois nominations. Le Rireen obtient deux, dont l’une va à l’actrice Micheline Lanctôt dans la catégorie « Interprétation féminine dans un rôle de soutien »; My Salinger Yearet Vacarmerecueillent chacun deux nominations, ce dernier étant notamment en lice pour le Prix John Dunning du meilleur premier long métrage. Enfin, Jusqu’au déclin est cité pour « Meilleur montage ».

Fait à souligner, l’auteure-compositrice-interprète Ariane Moffatt est finaliste pour « Meilleure chanson originale », ayant écrit la pièce-titre du long métrage Merci pour tout.

Parmi les documentaires d’ici récoltant deux nominations, il y a Errance sans retour d’Olivier Higgins et Mélanie Carrier, ainsi qu’Une femme, ma mère de Claude Demers. Ils sont aussi tous deux en lice pour « Meilleur long métrage documentaire Ted Rogers ».

En tout, 21 films québécois sont en nomination dans 27 catégories. Pour la liste complète des nominations en cinéma, cliquez ici.

En télévision

La sixième et dernière saison de Schitt’s Creek mène les nominations dans les catégories liées à la télévision, mais également dans l’ensemble des prix Écrans canadiens, avec une impressionnante récolte de 21! Viennent ensuite Cardinal: Until The Night (soulignons celle de Karine Vanasse dans la catégorie « Meilleur premier rôle féminin : série dramatique ») et Trickster, avec pas moins de 15 nominations chacune.

La série dramatique Transplant, œuvre de la boîte de production québécoise Sphère Média Plus, est en lice dans six catégories, dont « Meilleure série dramatique », alors que les productions Aisha Brown: The First Black Woman Ever, Christmas Jars, The Detectives, ainsi que le documentaire The Walrus and the Whistleblower, ce dernier produit par Bunbury Films de Montréal, obtiennent chacun trois nominations. Rules of 3, Glass Houses et Within These Walls, toutes produites par Incendo, sont aussi en lice.

Série documentaire qui a pour but de confronter les préjugés et de faire tomber les tabous de notre société, You Can’t Ask That, de Pixcom, est quant à elle en nomination dans la catégorie « Meilleure série docufiction ». 

La liste complète des nominations en télévision se trouve ici.

En médias numériques

Un doublé québécois dans la catégorie « Meilleure expérience immersive », alors que deux des quatre nominations reviennent à In the Land of Flabby Schnook de couleur.tv, ainsi qu’à Space Explorers: ISS Experience de Felix & Paul Studios.

Enfin, toujours en médias numériques, le studio montréalais Compulsion Games voit son jeu We Happy Few: We All Fall Down obtenir une nomination dans la catégorie « Meilleur jeu vidéo ».

Pour la liste complète des nominations en médias numériques, cliquez ici.

Prix spéciaux 2020

L’Académie rendra également hommage aux lauréats des prix spéciaux 2020, parmi lesquels figurent David Suzuki (Prix pour l’ensemble d’une carrière), Alex Trebek (Prix Icône de l’Académie, à titre posthume), Teena Keeper (Prix Earle Grey), ainsi que Dan Levy (Prix Radius présenté par MADE - NOUS).

La Semaine du Canada à l’écran, du 17 au 20 mai 2021

La Semaine du Canada à l’écran sera l’occasion de célébrer l’industrie télévisuelle, cinématographique et numérique. De nombreux galas souligneront l’excellence de nos productions :

Lundi 17 mai

19 h (HE) : prix Écrans canadiens – actualités et documentaires, présentée par CBC

20 h (HE) : CTV présente les prix Écrans canadiens – style de vie et téléréalité

Mardi 18 mai

19 h (HE) : prix Écrans canadiens – programmes d’animation et pour enfants, présentée par le Fonds Shaw-Rocket

20 h (HE) : prix Écrans canadiens – programmes numérique et immersif, présentée avec la participation du Fonds indépendant de production 

Mercredi 19 mai

19 h (HE) : CTV présente les prix Écrans canadiens – arts créatifs et prestations

Jeudi 20 mai

19 h (HE) : prix Écrans canadiens – arts cinématographiques, présentée par Téléfilm Canada avec l’appui de Cineplex

20 h (HE) : cérémonie des prix Écrans canadiens

Pour tout savoir sur les Canadian Screen Awards/prix Écrans canadiens 2021, rendez-vous au academie.ca/prixecranscanadiens.

BOURSES DE L’ACADÉMIE POUR LA RELÈVE

APPEL DE CANDIDATURES - 24 MARS AU 18 AVRIL 2021

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision au Québec annonce aujourd’hui l’ouverture de la période d’appel de candidatures au programme de Bourses de l’Académie pour la relève. Les personnes qui ont complété ou qui sont en voie de terminer une formation en cinéma, en télévision ou en médias numériques courent la chance d’obtenir un stage rémunéré dans une entreprise œuvrant dans les industries de l’image et du son.

Les Bourses de l’Académie pour la relève offrent à des créateur.trices et artisan.es émergent.es de vivre une première expérience sur le marché du travail avec des professionnel.les de l’industrie, en remettant six bourses d’une valeur de 6 000 $ chacune.

À travers ce programme, l’Académie est fière de pouvoir accompagner la relève de l’industrie dans son cheminement professionnel.

Le programme, qui auparavant, s’adressait uniquement à des étudiant.es finissant.es d’un programme audiovisuel est maintenant aussi ouvert aux personnes qui ont complété leur formation depuis moins de deux ans, et qui, à ce jour, n’ont pas encore eu de première expérience dans une entreprise audiovisuelle. Le programme est dorénavant ouvert aux personnes ayant fait leurs études au Québec, au Canada ou à l’international.

L’Académie encourage les personnes autochtones, les personnes racisées, ainsi que les membres de la communauté LGBTQ2+ qui sont admissibles à poser leurs candidatures, trois des six bourses leur étant réservées.

Un jury composé de professionnel.les de l’industrie sélectionnera les boursiers.

Les candidat.e.s ont jusqu’au 18 avril 2021 à 23 h 59 HE pour soumettre leur dossier. Pour plus d’information concernant les Bourses de l’Académie pour la relève, rendez-vous sur le site Web de l’Académie.

Des partenaires d’exception pour soutenir la relève d’ici

Pour financer un tel programme, l’Académie remercie la générosité des partenaires qui appuient notre production.

Banque Nationale

« La Banque Nationale est le plus grand partenaire financier de la production audiovisuelle au Québec. Nous croyons essentiel de soutenir nos créateurs notamment en encourageant une relève dynamique et créative. C’est dans ce contexte que la Banque est heureuse de confirmer son soutien au programme des Bourses de l’Académie pour la relève qui aident des talents émergents à s’intégrer au milieu de la production », a mentionné Brigitte Leblanc, vice-présidente associée, Canada & International, Groupe Industries Créatives à la Banque Nationale. 

Bell Média

« Nous sommes heureux de soutenir le programme des Bourses de l’Académie pour la relève qui valorise la diversité et l’inclusion. Ces bourses représentent pour Bell Média une opportunité d’établir un premier contact avec ces jeunes qui forment la relève, de les soutenir, et de les encourager à œuvrer et développer leurs talents dans l’industrie d’ici », Suzane Landry, vice-présidente, Développement de contenu, programmation et information, Bell Média.

Corus

« En tant que partenaire de longue date de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, Corus est extrêmement fière d’appuyer l’essor de la relève et d’ouvrir les portes du milieu aux futurs créateurs et créatrices d’ici », indique Julie Godon, Directrice principale, chaînes spécialisées francophones de Corus.

Netflix

« Netflix a à cœur la formation de la relève canadienne, et nous sommes fiers de pouvoir y contribuer grâce à cette initiative de l’Académie », Stéphane Cardin, directeur des politiques publiques pour le Canada, Netflix.

L’Académie

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a pour mission de reconnaître et promouvoir la créativité des artistes et des artisan.es de la télévision, du cinéma et des médias numériques de langue française auprès du public d’ici et d’ailleurs. Elle organise notamment les remises de prix Gémeaux, les prix Écrans canadiens, ainsi que des conférences et ateliers.

Mara Gourd-Mercado est nommée Directrice générale de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision, section Québec

Sophie Deschênes, Présidente du conseil d’administration section Québec et Beth Janson, Chef de la direction de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision sont fières d’annoncer la nomination de Mara Gourd-Mercado à titre de Directrice générale de la section Québec. La nouvelle Directrice générale entrera en fonction dès le 22 février prochain.

«Mara a su se démarquer par son énergie positive et sa solide expérience. Grande passionnée de culture, le rayonnement des talents d’ici est sa priorité.  Elle est rassembleuse, énergique et son leadership naturel saura amener à l’Académie un vent de renouveau en cette période où nous avons tous besoin de recommencer à rêver. Elle sera une excellente ambassadrice pour l’Académie et je suis ravie de poursuivre mon mandat au conseil avec cette nouvelle alliée. » mentionne Sophie Deschênes.

« L’arrivée de Mara à l’Académie est une excellente nouvelle. Son sens de l’entrepreneurship, son expérience en direction générale et sa grande compréhension des enjeux de notre industrie en font une leader toute indiquée pour mener la section Québec et une collaboratrice hors pair pour le bureau national. » souligne Beth Janson.

« C’est avec enthousiasme que j’envisage cette nouvelle étape de ma carrière au sein de l’Académie et me sens privilégiée de succéder à Patrice Lachance dont les nombreuses réalisations ont forgé l’histoire de l’Académie, section Québec. Je suis honorée de la confiance qu’on me porte et heureuse de pouvoir continuer à m’impliquer dans cette industrie qui me passionne tant. J’ai déjà hâte de collaborer avec les multiples acteurs du milieu afin qu’ensemble nous construisions l’avenir de l’Académie. » affirme Mara Gourd-Mercado.

Rappelons que Mara Gourd-Mercado est une gestionnaire argentine-canadienne spécialisée dans le secteur du cinéma. Oeuvrant d’abord en communication pendant plus de dix ans, elle a mis son expertise et son énergie au profit de la promotion de films québécois et internationaux partout à travers le monde. En 2011, elle créé le poste de gestionnaire des communications dans l’une des agences de publicité canadiennes les plus prestigieuses. En 2014, elle rejoint les RIDM à titre de directrice des communications puis comme directrice générale de 2015 à 2020.

La créativité ne fait pas de pause : la cinquième ronde du projet PDV reconnaît les artistes émergents talentueux partout au Canada

Le projet PDV vise à offrir financement essentiel, visibilité et mentorat aux artistes canadiens émergents de l’industrie de la musique, frappée de plein fouet par la pandémie.

RBC et l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision annoncent les noms des 12 récipiendaires d’une subvention au terme de la cinquième ronde du projet PDV, un programme offre à des musiciens et cinéastes émergents canadiens le soutien nécessaire pour créer et produire des vidéoclips. Depuis sa mise en place en 2018, le projet PDV, une initiative conjointe de RBCxMusique et du prix Prism, a accordé 53 subventions à des artistes émergents, ce qui a contribué à la création de 24 vidéoclips. D’autres vidéoclips seront lancés plus tard cette année. Les candidatures à la sixième ronde pourront être présentées dès le 1er mars 2021 à l’adresse MVPProject.ca.

L’année 2020 a été tumultueuse pour l’industrie de la musique, la pandémie de COVID-19 ayant bouleversé bien des choses, notamment les façons d’appuyer les artistes. L’interruption des spectacles sur scène et les limites imposées aux capacités opérationnelles des équipes de production ont obligé les artistes et les cinéastes émergents à réinventer leur façon de créer, de rejoindre leurs admirateurs et d’élargir leur public. Indispensable dans le contexte actuel où la musique est principalement numérique, le vidéoclip permet aux artistes de s’exprimer en faisant preuve de créativité, de rejoindre leurs fans et d’accroître leur visibilité. Alors que les acteurs de l’industrie continuent de se démener, le projet PDV poursuit son objectif d’offrir un soutien essentiel aux artistes émergents du Canada au moment où ils en ont le plus besoin.

« Le projet PDV m’offre un soutien inestimable. La pandémie de COVID-19 limite considérablement les possibilités pour les musiciens du Canada et du monde entier d’exercer leur métier, a déclaré le rappeur et producteur de Toronto et récipiendaire d’une subvention dans le cadre de la cinquième ronde du projet PDV, Cadence Weapon. En tant qu’artiste indépendant, ce financement me permet de créer à un niveau qui ne serait pas possible autrement. »

Axé sur la croissance de l’ensemble du milieu canadien du vidéoclip, le projet PDV offre des occasions aux récipiendaires d’une subvention du projet PDV ainsi qu’aux candidats n’ayant pas reçu de financement. En raison de la pandémie, les ateliers en personne offerts aux candidats ont cédé le pas aux séances de mentorat en ligne. D’ailleurs, les récipiendaires d’une subvention ayant créé les vidéos de Joël et de RAAHiiM offriront des séances virtuelles où ils parleront de leur travail.

« Chaque ronde du projet PDV permet aux amateurs de musique de découvrir de talentueux artistes émergents canadiens qui inspirent par leur créativité et leur ingéniosité, toujours foisonnantes en dépit de la pandémie, a déclaré Matt McGlynn, vice-président, Marketing de la marque, RBC. RBC est extrêmement fière d’appuyer les 12 équipes retenues pour la cinquième ronde. Leur résilience nous inspire et nous avons hâte de voir leur vision artistique prendre forme dans chaque vidéo musicale unique au cours des prochains mois. »

Les dernières vidéos du projet PDV ont été accueillies avec grand enthousiasme par les fans comme par les médias : le vidéoclip catastrophiste créé pour la chanson Back To Rock de Marie Davidson et L’Oeil Nu a fait l’objet d’un article sur les sites NME, Pitchfork et The Guardian, tandis que le vidéoclip de la pièce Love Take Over de Dominique Fils-Aimë a recueilli plus de 130 000 vues depuis son lancement en octobre. De nouveaux projets musicaux d’Ehboni, d’Adria Kain, de Bad Child et de Moël devraient se concrétiser cet hiver.

« D’excellentes œuvres ont paru en 2020 malgré les tourments qu’a subis l’industrie. C’est pourquoi il est plus important que jamais de soutenir les artistes et les cinéastes dans leurs parcours créatifs, a déclaré Louis Calabro, vice-président, Programmation et prix, Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Nous sommes honorés de travailler avec ces 12 équipes d’un talent exceptionnel et d’assister à la concrétisation de leurs idées. »

La liste des lauréats de la cinquième ronde couvre une grande variété de genres musicaux et de styles cinématographiques. Ces lauréats, sélectionnés par un jury de professionnels de l’industrie, sont les suivants :


Le projet PDV s’inscrit dans le cadre de l’engagement continu de RBC à soutenir les artistes émergents par l’intermédiaire du projet Artistes émergents RBC. Depuis 2015, plus de 25 000 artistes ont bénéficié de son soutien grâce aux dons de plus de neuf millions de dollars versés annuellement par RBC Fondation à des centaines d’organismes culturels canadiens. En 2020, RBC a lancé À l'affiche avec RBCxMusique, une série de concerts virtuels pour appuyer et promouvoir les artistes et musiciens émergents canadiens dans le contexte difficile causé par la pandémie de COVID-19.Les récipiendaires de la cinquième ronde du projet PDV, Kibra, Liza et Joyia ont toutes précédemment participé à l’affiche.

Pour en savoir plus, allez au www.mvpproject.ca/.

L’Académie au Québec présente son conseil d’administration pour l’année 2021

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision – section Québec est heureuse d’annoncer un deuxième mandat à la présidence pour Sophie Deschênes, présidente et productrice à Productions Sovimage, et d’accueillir trois nouveaux membres au sein de son conseil d’administration dont, Julia Langlois, Pierre Pageau et Lucie Quenneville.

« Je suis honorée que mes pairs me confient à nouveau la présidence du conseil d’administration de l’Académie, un organisme qui, depuis plus de 40 ans, veille au rayonnement des productions d’ici. Ensemble, nous travaillerons à reconnaître l’excellence du travail, et le talent, de ceux et celles qui composent nos industries de l’image et du son », a déclaré Sophie Deschênes, présidente du conseil d’administration de l’Académie au Québec. « Je tiens aussi à remercier les membres qui ont soumis leur candidature et souhaite la bienvenue à ceux et celles qui ont été élus ou nommés. »

Des deux postes à combler par élections, le directeur de castingPierre Pageau a été élu par acclamation dans la section Artisans, et Julia Langlois, associée et productrice de fiction à Trio Orange, a été élue pour la section Télévision. Le conseil a aussi procédé à la nomination de Lucie Quenneville, directrice générale, stratégie de programmation et acquisitions à Bell Média au Québec. Leur expertise contribuera à combler la mission de l’organisation vouée à mettre en lumière le talent et la créativité des artistes et des artisans de nos productions cinématographiques, télévisuelles et numériques.

Nommée pour un deuxième mandat à la section Cinéma, Fanny-Laure Malo, productrice et fondatrice de La boîte à Fanny. À la section Médias numériques, Caroline Gaudette, présidente à Version10, est également nommée pour un deuxième mandat. Bernard Grandmont, associé à Raymond Chabot Grant Thornton, poursuivra sa collaboration au sein du conseil à titre d’administrateur.

Ces professionnels d’expérience se joindront à André Béraud, Sophie Dufort, Christine Falco, Julie Godon, Jean Guimond, Louis-David Morasse, Nadège Pouyez, Martin Proulx et Danielle Trottier qui siègent actuellement au conseil. Pour obtenir de plus amples informations sur la composition du conseil d’administration, visitez le site Web de l’Académie.

L’Académie tient à saluer les administratrices sortantes Chantale Marquis, Catherine Vidal et Mariloup Wolfeet les remercie de leur précieuse collaboration.

36es prix Gémeaux : lancement de la période d’inscription

L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision - section Québecannonce aujourd’hui que la période d’inscription des 36es prix Gémeaux est officiellement ouverte et se poursuivra jusqu’au 25 février 2021. Toutes les productions télévisuelles et numériques diffusées entre le 1er mai 2020 et le 30 avril 2021 sont admissibles.

« Je tiens à saluer non seulement la créativité et le talent des acteurs de notre industrie, mais surtout leur résilience. Malgré une année marquée par l’arrêt des tournages en mars dernier, les artistes et les artisans ont su rapidement s’adapter lors de la réouverture des plateaux. », indique Sophie Deschênes, présidente du conseil d’administration de l’Académie – section Québec. « Cette 36e édition des prix Gémeaux soulignera non seulement la solidarité de notre communauté, mais aussi l’agilité de nos créateurs à penser différemment ».

MODIFICATIONS AUX RÈGLEMENTS :

En Télévision et en Médias numériques, des règlements ont été ajoutés pour préciser le maintien ou le retrait de deux inscriptions ou moins dans une catégorie, l’admissibilité des candidatures et la définition du conflit d’intérêts dans le cadre du processus de sélection des finalistes. Pour le volet Médias numériques, les définitions des « composantes numériques » et de la catégorie « Meilleure expérience interactive : toutes catégories » ont été modifiées. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site de l’Académie.

Les prix spéciaux

En 2021, l’Académie décernera trois prix spéciaux : le prix Gémeaux des artisans, le prix Gémeaux de la relève et le prix Gémeaux pour la production s’étant le plus illustrée à l’étranger. Les détails sur les mises en candidature seront annoncés au printemps.

Pour consulter les règlements et en apprendre davantage sur le processus de sélection de la 36e édition des prix Gémeaux, visitez le site Web de l’Académie.

Le Gala des 36es prix Gémeaux sera présenté le dimanche 19 septembre 2021 sur ICI TÉLÉ.