Salle de presse

Communiqués de presse

Les 3 P’tits Cochons 2 recevra le prix Écran d’or Cineplex 2016 pour un long métrage (Cineplex Golden Screen Award for Feature Film)

Montréal | Toronto, le 6 mars 2017 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision annonce aujourd’hui que le prix Écran d’or Cineplex 2016 pour un long métrage (Cineplex Golden Screen Award for Feature Film) sera remis à la comédie québécoise Les 3 P’tits Cochons 2, produite par Christian Larouche et réalisée par Jean-François Pouliot, qui a amassé 2 882 738 $ dans l’ensemble du pays. Il s’agit d’une deuxième récolte consécutive pour le réalisateur Jean-François Pouliot, qui avait également reçu ce prix l’an dernier. Le gala des prix Écrans canadiens (Canadian Screen Awards) sera diffusé en direct à CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts le dimanche 12 mars 2017 à 20 h. 

« Jean-François Pouliot connaît le secret pour créer des succès au box-office! » affirme le président de l’Académie, Martin Katz. « Nous offrons nos sincères félicitations à Jean-François et au distributeur canadien du long métrage, Les Films Christal, pour le succès de ce film. » 

« Pour l’Académie, souligner le rayonnement de ce film au plan national est un devoir et un véritable honneur », révèle Mario Cecchini, le président de l’Académie au Québec. « Au nom des membres de l’Académie, j’aimerais saluer le travail de toute l’équipe d’artistes, artisans, producteurs et distributeurs derrière ce film pour ce succès cinématographique incroyable. »  

Après avoir remporté le prix de la Bobine d’or (Golden Reel Award) aux prix Génie en 2007, le film Les 3 P’tits Cochons 2 présente le retour au grand écran des frères Rémi (Paul Doucet), Mathieu (Patrice Robitaille) et Christian (Guillaume Lemay-Thivierge), toujours esclaves de leur libido débridée, neuf ans après le film original. En dépit de leurs modes de vie bien différents, les trois frères tentent de s’entraider afin de former la famille unie que leur mère espérait.

Les 3 P’tits Cochons 2 est distribué par Les Films Christal.

Depuis 1976, l’Académie remet annuellement le prix Écran d’or Cineplex pour un long métrage (anciennement appelé le prix de la Bobine d’or Cineplex) au film canadien qui encaisse les meilleures recettes au guichet sur le plan national au cours de l’année. Les films La Guerre des Tuques 3D, réalisé par Jean-François Pouliot, et Pompeii, réalisé par Paul W.S. Anderson, ont reçu ce prix dans le passé.

De nouveaux présentateurs des prix Écrans canadiens 2017 sont dévoilés

L’honorable Mélanie Joly, Yannick Bisson, Jared Keeso, Hélène Joy, Adrian Holmes, Karine Vanasse, Penny Oleksiak et bien d’autres s’ajoutent au groupe

Montréal | Toronto, le 2 mars 2017 – L’ultime groupe de présentateurs vedettes des prix Écrans canadiens a aujourd’hui été annoncé par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Le gala sera animé cette année par la personnalité de la télévision, humoriste et acteur récompensé aux Emmy Awards Howie Mandel au Sony Centre for the Performing Arts de Toronto et sera diffusé en direct à CBC le dimanche 12 mars 2017 à 20 h.

Les présentateurs qui monteront sur scène lors du gala des prix Écrans canadiens diffusé en direct comprennent (en ordre alphabétique) : Adrian Holmes (19-2), Hélène Joy (Murdoch Mysteries), Jared Keeso (Letterkenny, 19-2), Jason Priestley (Private Eyes), Karine Vanasse (Cardinal), Lyriq Bent (Mary Kills People, The Book of Negroes), Nathan Dales (Letterkenny), la médaillée olympique Penny Oleksiak, Sangita Patel (Home to Win, ET Canada), Steph Song (Blood and Water), Tracey Deer (Mohawk Girls), Trey Anthony (‘Da Kink in My Hair) et Yannick Bisson (Murdoch Mysteries). L’honorable Mélanie Joly, la ministre du Patrimoine canadien, viendra également présenter un prix.

De plus, l’activiste, productrice, comédienne et ancienne députée à la Chambre des communes Tina Keeper présentera le Prix Earle Grey à Tantoo Cardinal.

Ces présentateurs s’ajoutent à ceux annoncés précédemment : Arisa Cox (Big Brother Canada), Catherine O'Hara (Schitt’s Creek), Catherine Reitman (Workin' Moms), Daniel Levy (Schitt’s Creek), Eugene Levy (Schitt’s Creek), Jean Yoon (Kim’s Convenience), Kim Coates (Goon: Last of the Enforcers, Bad Blood), Paul Sun-Hyung Lee (Kim’s Convenience), Rick Mercer (Rick Mercer Report), l’humoriste Seán Cullen, Stephan James (Race), Tatiana Maslany (Orphan Black, The Other Half) et Wendy Crewson (Room, Saving Hope). Le cinéaste acclamé Atom Egoyan remettra le Prix pour l’ensemble d’une carrière à Christopher Plummer et l’humoriste de renom Dave Chappelle présentera le Prix Icône à Juste pour rire.

Le public pourra voir ces vedettes – et bien d’autres! – au gala des prix Écrans canadiens 2017 diffusé à CBC le 12 mars 2017 à 20 h. Pour une liste complète des finalistes aux prix Écrans canadiens, visitez acct.ca/prixecranscanadiens.

Cliquez ici pour voir les photos.

Juste pour rire honoré du prix Icône de l’Académie

L’humoriste de renom Dave Chappelle présentera ce prix prestigieux en direct à CBC le 12 mars

Montréal | Toronto, le 28 février 2017Juste pour rire, l’une des marques d’humour les plus acclamées au monde, recevra cette année le prestigieux prix Icône, tel qu’annoncé aujourd’hui par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. Le prix sera présenté par une autre icône de la comédie, l’humoriste Dave Chappelle, le dimanche 12 mars à l’occasion du gala des prix Écrans canadiens diffusé à 20 h en direct à CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts. 

« Après plus de 30 ans de travail exceptionnel, Juste pour rire est l’une des plus grandes marques d’humour au monde, solidement établie comme la pépinière de l’humour canadien. Sa contribution au petit écran est extraordinaire : elle a su amener certains des meilleurs humoristes du monde dans les foyers des Canadiens grâce à leurs productions télévisuelles », affirme le président de l’Académie, Martin Katz. « Dave Chappelle est l’une des voix les plus influentes de l’humour, et nul n’est mieux placé que lui pour remettre ce prix à Juste pour rire. »

« Récompenser une entreprise de chez nous qui permet à des dizaines de créateurs d’ici de s’illustrer sur le territoire québécois, canadien et international nous remplit de fierté », révèle Mario Cecchini, président de l’Académie au Québec. « Juste pour rire est non seulement une marque solide qui perdure dans le temps : elle valorise également le talent d’ici comme peu réussissent à le faire. Nous sommes heureux de lui rendre hommage cette année dans le cadre des prix Écrans canadiens. » 

Fondé en 1983 à Montréal, Juste pour rire a lancé la carrière de certains des plus grands noms de la comédie, notamment Russell Peters, Jimmy Fallon, Kevin Hart, Louis CK et Dave Chappelle lui-même. Au fil du temps, le festival a ajouté des événements à Vancouver, à Toronto, à Sydney et à Londres. Le festival Juste pour rire de Montréal est l’événement d’humour le plus prestigieux au monde, accueillant plus de 300 artistes par année, avec une moyenne de 1,7 million de visiteurs à Montréal chaque été.

Étant l’un des principaux producteurs d’humour à la télévision, avec plus de 1 000 heures d’émission de stand-up, de fictions et de variétés, en plus de sa franchise à succès Les Gags, Juste pour rire diffuse ses spéciales et ses séries dans plus de 130 pays, sur tous les réseaux d’importance au Canada et aux États-Unis, et chez les diffuseurs internationaux comprenant CBC, Comedy, HBO, the CW, Showtime, Fox, BBC Channel 4 et ABC, pour ne nommer que ceux-là.

Réel pionner et bon ami de Juste pour rire, l’humoriste Dave Chappelle, remettra le prix Icône au fondateur de Juste pour rire, Gilbert Rozon, et au directeur de l’exploitation, Bruce Hills. La relation de Chappelle avec le festival remonte à 1992, alors qu’il y faisait sa première performance, lançant du coup son extraordinaire carrière.

Ayant commencé sa carrière de stand-up à 18 ans, Chappelle est aujourd’hui l’un des humoristes les plus vénérés et ayant le plus de succès au monde. Le populaire et novateur Chappelle’s Show sur Comedy Central, une série d’humour à sketchs créée par Chappelle et le mettant en vedette, est devenue un succès incontesté au début des années 2000, valant à l’artiste deux nominations aux Emmy Awards. Il a récemment conclu un accord sans précédent avec Netflix pour trois nouvelles spéciales d’humour.

Remis par le conseil d’administration de l’Académie, le prix Icône souligne les réalisations importantes dans les industries canadiennes de l’écran.

L’Académie annonce les finalistes des prix Écrans d’or, célébrant les émissions de télévision les plus regardées au Canada

Montréal | Toronto, le 23 février 2017 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision dévoile les finalistes pour les prix Écrans d’or remis à une émission dramatique ou une comédie parmi les plus regardées au Canada, et remis à la téléréalité la plus populaire au pays.

Le prix Écran d’or remis à une émission dramatique ou une comédie et le prix Écran d’or remis à une téléréalité, deux Prix spéciaux de l’Académie, seront présentés lors du gala des prix Écrans canadiens le dimanche 12 mars 2017 à 20 h en direct à CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts de Toronto.

« La programmation canadienne du petit écran est plus divertissante, innovatrice et audacieuse que jamais », affirme la chef de la direction de l’Académie, Beth Janson. « Le public a parlé, et nous sommes fiers de pouvoir annoncer officiellement quelles sont les émissions canadiennes les plus populaires. »

Voici la liste les cinq émissions en lice dans chaque catégorie pour l’année de diffusion 2015-2016, basée sur des données fournies par Numeris.*

Finalistes pour le prix Écran d’or remis à une émission dramatique ou une comédie

En ordre alphabétique :

HEARTLAND | CBC (CBC) (Seven24 Films)

La saison 9 de Heartland expose le clan Bartlett-Fleming alors que chaque membre de la famille entame un nouveau chapitre, laissant derrière les épreuves et les blessures du passé. Avec les collines idylliques de l’Alberta comme toile de fond, cette famille tissée serrée sait que tous les défis peuvent être relevés et chaque difficulté peut être surpassée tant et aussi longtemps qu’ils restent unis. 

MOTIVE | CTV (Bell Media) (Motive Productions IV Inc.)

Mettant en vedette Kristin Lehman, Louis Ferreira, Brendan Penny et Lauren Holly, la quatrième et dernière saison de Motive mène l’histoire de la dynamique équipe des homicides à une conclusion puissante, alors qu’on continue d’explorer ce qui motive les meurtriers à commettre leurs crimes. Cette saison présente les choix déterminants auxquels chaque membre de l’équipe doit faire face quant à son avenir, ce qui les pousse à choisir ce qu’ils laisseront en héritage.

MURDOCH MYSTERIES | CBC (CBC) (Shaftesbury)

Plongé à Toronto à l’aube du 20e siècle à l’ère de l’invention, Murdoch Mysteries est un drame d’une heure ayant Detective William Murdoch (Yannick Bisson) comme point central, un détective méthodique et branché qui résout des meurtres horribles grâce à des techniques légales innovantes. 

PRIVATE EYES | Global (Corus Entertainment) (Entertainment One)

Mettant en vedette Jason Priestley et Cindy Sampson, Private Eyes est un drame fascinant où l’on suit deux personnages forts et compétitifs qui enquêtent sur d’importants dossiers d’intérêt, les amenant dans des univers variés qui mettent à l’épreuve leur nouvelle association. 

SAVING HOPE | CTV (Bell Media) (Entertainment One and ICF Films)

Onze mois après la finale explosive de la troisième saison, Saving Hope revient avec sa saison 4 où l’on suit Dr Alex Reid à son retour de congé de maternité alors qu’elle est confrontée à de nouveaux défis et changements. La finale spéciale de deux heures présente Dr Charlie Harris alors qu’il subit une opération chirurgicale pour retirer une tumeur agressive au cerveau. Il est confronté à la vengeance d’un ancien patient armé aux Fellowship Awards de l’hôpital Hope Zion, laissant le destin d’Alex et de Charlie en suspens. Erica Durance et Michael Shanks y sont en vedette.

Finalistes pour le prix Écran d’or remis à une téléréalité

En ordre alphabétique :

THE AMAZING RACE CANADA | CTV (Bell Media) (Insight Production Company Ltd.)

Animée par Jon Montgomery, médaillé d’or olympique et récipiendaire d’un prix Écran canadien, la saison 4 de The Amazing Race Canada présente dix équipes, chacune formée de deux Canadiens ayant une relation préexistante, dans la plus grande course jamais vue au pays. Les concurrents traversent le Canada pour relever une panoplie de défis et vivre des aventures. Le couple formé de Steph et Kristen franchit le fil d’arrivée en premier, ce qui leur permet de repartir avec le grand prix. 

BIG BROTHER CANADA | GLOBAL (Corus Entertainment) (Insight Production Company Ltd.)

L’ultime expérience sociale permet à un groupe d’étrangers de vivre ensemble dans une maison où sont captés chacun de leurs gestes par des douzaines de caméras et de micros, 24 h par jour. Chaque semaine, ils s’affrontent dans des défis et passent au vote pour exclure un à un leurs adversaires du jeu. Lorsque la finale arrive, les sept derniers participants évincés forment un « jury » qui devra choisir qui des deux finalistes remportera le grand prix.

CANADA’S WORST DRIVER | DISCOVERY CHANNEL (Bell Media)(Proper Television Inc.)

Le pilier de Discovery Channel Andrew Younghusband est de retour à l’animation de cette série canadienne hilarante et éducative qui suit huit automobilistes, chacun nommé par un ami ou un membre de sa famille, qui tentent de prouver qu’ils ont les compétences nécessaires pour réussir leur réadaptation et ainsi échapper au malheureux titre du « Pire conducteur au Canada » (« Canada’s Wost Driver »).

DRAGONS’ DEN | CBC (CBC)

Dragons’ Den présente cinq multimillionnaires qui ont l’expertise et le savoir-faire pour transformer de bonnes idées en fortunes incroyables. Chaque semaine, des entrepreneurs ont l’occasion d’une vie de faire valoir leurs idées d’affaires aux financiers qui ont l’argent et l’expérience nécessaires pour transformer leur compagnie en succès entrepreneurial.

MASTERCHEF CANADA | CTV (Bell Media) (Proper Television)

MasterChef Canada présente les juges appréciés Michael Bonacini (empire de la restauration O&B), Alvin Leung (Bo Innovation à Hong Kong) et Claudio Aprile (restaurants Origin), qui guident un groupe de cuisiniers amateurs à travers une série de défis de haute voltige pour courir la chance de remporter 100 000 $ et le titre du prochain MasterChef canadien.

* Estimations d’auditoire fournies par Numeris à partir d’une liste des émissions de télévision les plus regardées au Canada (séries, séries limitées et films télévisés) fournie par l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision et ses partenaires diffuseurs. Analyse basée sur l’auditoire canadien 2+, auditoire moyen par minute pour la période allant du 1er septembre 2015 au 30 août 2016, émissions originales (en direct plus sept jours) avec 50 % ou plus des émissions diffusées pendant la saison télévisuelle 2015-2016.

Les présentateurs et la performance musicale du gala des prix Écrans canadiens 2017 sont dévoilés

Tatiana Maslany, Stephan James, Eugene Levy, Daniel Levy, Catherine O’Hara et Kim Coates participeront au gala diffusé le dimanche 12 mars à CBC 

Montréal | Toronto, le 14 février 2017 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision et CBC dévoilent aujourd’hui le premier groupe de présentateurs des prix Écrans canadiens 2017. Le gala sera animé cette année par la personnalité de la télévision, humoriste et acteur récompensé aux Emmy Awards Howie Mandel au Sony Centre for the Performing Arts de Toronto et sera diffusé en direct à CBC le dimanche 12 mars 2017 à 20 h.

Les présentateurs de la soirée sont des vedettes appréciées par le public d’ici (en ordre alphabétique) : Arisa Cox (Big Brother Canada), Atom Egoyan (Remember, Sweet Hereafter), Catherine O'Hara (Schitt’s Creek), Catherine Reitman (Workin' Moms), Daniel Levy (Schitt’s Creek), Eugene Levy (Schitt’s Creek), Jean Yoon (Kim’s Convenience), Kim Coates (Goon: Last of the Enforcers, Bad Blood), Paul Sun-Hyung Lee (Kim’s Convenience), Rick Mercer (Rick Mercer Report), le comique Seán Cullen, Stephan James (Race), Tatiana Maslany (Orphan Black, The Other Half) et Wendy Crewson (Room, Saving Hope).

Francesco Yates, la sensation musicale de l’heure, viendra également faire une performance pendant la soirée.

D’autres présentateurs seront annoncés au cours des prochaines semaines.

Le public pourra voir ces vedettes – et bien d’autres! – au gala des prix Écrans canadiens 2017 diffusé à CBC le 12 mars 2017 à 20 h. Pour une liste complète des finalistes aux prix Écrans canadiens, visitez acct.ca/prixecranscanadiens.

Johnny Ma reçoit le prix du Meilleur premier long métrage pour son film Old Stone

Montréal | Toronto, le 2 février 2017 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision est heureuse d’annoncer que le prix de l’Académie pour le Meilleur premier long métrage, commandité par Téléfilm Canada, a été remis au réalisateur Johnny Ma pour son film Old Stone. Ce prix célèbre les débuts prometteurs d’un cinéaste émergent. Le gala des prix Écrans canadiens sera diffusé en direct à CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts de Toronto le dimanche 12 mars 2017 à 20 h.

« Le premier long métrage de Johnny Ma est tout en nuances. Il invite le spectateur dans un monde de suspense avec une maturité authentique et remarquable. Le Canada peut être fier de le compter parmi ses talents! », a affirmé la chef de la direction de l’Académie, Beth Janson.

Dans Old Stone, le passionnant premier long métrage de Johnny Ma mettant en vedette Chen Gang, Nai An (Suzhou River, When Night Falls) et Wang Hongwei (Platform, Unknown Pleasures, Still Life), un chauffeur de taxi chinois se retrouve plongé dans un cauchemar kafkaesque dans lequel on est puni pour ses bonnes actions. Drame social naturaliste à première vue, Old Stone prend un tournant sombre et sanglant alors qu’on suit les répercussions d’un accident de voiture dans une société où la vie est bon marché et la compassion est ruineuse.

Old Stone est cinq fois nommé aux prix Écrans canadiens 2017. Il se retrouve finaliste dans les catégories Meilleur film, Interprétation masculine dans un premier rôle (Gang Chen), Meilleures images (Ming Kai Leung), Meilleur scénario (Johnny Ma) et Meilleur montage (Michael Long).

Le film a été diffusé en première nord-américaine au Festival international du film de Toronto (TIFF) dans le Discovery Program et a reçu le prix pour le meilleur premier long métrage canadien remis par la ville de Toronto. Il est d’ailleurs possible de le précommander sur iTunes pour un visionnement rendu disponible le 7 avril 2017. 

Johnny, né Nan Ma à Shanghai en Chine, a immigré à Toronto à l’âge de dix ans. Après avoir fait carrière en fusions et acquisitions dans le monde des affaires et de la mode, il gradue de l’Université Columbia en 2014 dans le programme de réalisation et scénarisation cinématographiques de l’école des beaux-arts (MFA). Il a reçu des prix de la DGA et du National Board of Review, en plus de sa nomination aux prix Écrans canadiens dans la catégorie Meilleur court métrage. Il est un ancien élève du Sundance Institute Screenwriting / Directing Lab 2014 et gagnant de la compétition Pitch This de Téléfilm Canada. Old Stone est le premier long métrage de Johnny. Le cinéaste est actuellement en développement de son deuxième long métrage prenant également place en Chine. 

La bande-annonce du film Old Stone est disponible ici : youtube.com/watch?v=sJZe-TWFC6g.

Helga Stephenson recevra le prix Hommage du conseil d’administration de l’Académie

Montréal | Toronto, le 31 janvier 2017 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision est fière d’annoncer que Helga Stephenson, pionnière de l’industrie et ancienne chef de la direction de l’Académie, recevra le prix Hommage du conseil d’administration de l’Académie commandité par la Banque Nationale. Ce Prix spécial est remis annuellement à un professionnel d’ici pour sa contribution remarquable aux industries du cinéma et de la télévision. Le gala des prix Écrans canadiens sera diffusé en direct à CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts de Toronto le dimanche 12 mars 2017 à 20 h.

« La passion, l’implication et le puissant leadership de Helga ont permis la croissance et la réinvention de nombreuses organisations culturelles. Elle est une adepte inlassable des arts et des artistes tous azimuts », a révélé le président de l’Académie à Toronto, Martin Katz. « Au nom du conseil d’administration, j’exprime toute ma reconnaissance à Helga pour ses contributions inestimables au paysage canadien du cinéma et de la télévision. »

Depuis des décennies, madame Stephenson contribue au succès créatif de l’industrie du divertissement au Canada. Elle a été une force vive à l’origine de l’implantation du Festival international du film de Toronto (TIFF) et a agi à titre de chef de la direction de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision à Toronto de 2011 à 2016, menant à la fusion des prix de l’Académie remis pour le cinéma, la télévision et les médias numériques et à la création des prix Écrans canadiens. Co-fondatrice de l’organisation Human Rights Watch au Canada, madame Stephenson est aussi présidente du conseil d’administration du Human Rights Watch Film Festival de Toronto, qui l’a d’ailleurs honorée en 2015. Elle est également la présidente du conseil d’administration du Festival international du film à Reykjavik.

Helga Stephenson est une leader primée dans les industries du cinéma et des arts médiatiques. Elle a été nommée à l’Ordre de l’Ontario en 2016, a été admise au Playback Hall of Fame, et a reçu le prix honorifique du Havana Film Festival pour son implication dans le cinéma latino-américain et le Havana Film Festival. Ses autres distinctions comprennent le Prix pour l’ensemble d’une carrière du Toronto Women in Film & Television, l’hommage de la ville du Toronto Eaton Centre récompensant ses contributions exceptionnelles, le prix William Kilbourn du Toronto Arts Awards pour l’ensemble de sa carrière, le prix Women Who Make a Difference, et l’hommage du Human Rights Watch.

Madame Stephenson a siégé au conseil d’administration du Festival International du Film de Toronto (TIFF) et à celui de l’Office national du film du Canada.

Le prix Hommage du conseil d’administration de l’Académie – ainsi que les Prix spéciaux annoncés précédemment – sera présenté lors de la Semaine du Canada à l’écran (6 au 12 mars 2017).

Michèle Fortin sera présidente d’honneur du processus de sélection des 32es prix Gémeaux

Montréal, le 25 janvier 2017 – L'Académie canadienne du cinéma et de la télévision annonce aujourd’hui que Michèle Fortin agira à titre de présidente d’honneur du processus de sélection de l’édition 2017 des prix Gémeaux. Madame Fortin chapeautera la formation des Grands jurys et des jurys de professionnels qui sélectionneront les finalistes des 32es prix Gémeaux.

« L’Académie est honorée que Michèle Fortin ait accepté la présidence d’honneur des jurys pour une deuxième année », révèle Mario Cecchini, président de l’Académie au Québec. « Elle nous épaulera dans l’atteinte de notre objectif qui est de rassembler les professionnels francophones les plus qualifiés qui définiront quels candidats et productions se retrouveront en nomination aux prochains prix Gémeaux », ajoute-t-il.

Michèle Fortin affirme quant à elle : « Il est important que la sélection des finalistes se fasse en toute objectivité par des professionnels qualifiés des industries de l’écran. Les jurés visionneront toutes les productions inscrites afin d’exercer leur jugement avec intégrité et au meilleur de leurs connaissances ».

Augmentation du nombre de Grands jurys pour la sélection des finalistes en « émission », « réalisation » et « textes »

Afin de s’assurer de la participation d’un nombre maximal de professionnels, dont les horaires sont déjà bien remplis, le nombre de Grands jurys qui sélectionneront les finalistes dans les catégories en « émission », « réalisation » et « textes » sera augmenté, ce qui réduira le nombre de catégories leur étant attitré et diminuera le nombre d’heures de visionnement requis.

L’inscription aux 32es prix Gémeaux se poursuit jusqu’au 28 février prochain. Pour tous les détails concernant les dates importantes, consultez le calendrier des prix Gémeaux. Le gala des 32es prix Gémeaux sera diffusé en direct le 17 septembre 2017 sur ICI Radio-Canada Télé.

Juste la fin du monde obtient neuf nominations

168 professionnels du Québec sont nommés au moins une fois

Montréal, le 17 janvier 2017 – Ce matin, l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision a dévoilé les finalistes des prix Écrans canadiens 2017 au Cinéma Cineplex Odeon Quartier Latin.

« Nous faisons partie d’un des pays les plus riches culturellement au monde », s’est exprimé Mario Cecchini, le président de l’Académie au Québec. « Nous racontons nos histoires comme personne, et réalisons des exploits extraordinaires en cinéma, en télévision et en médias numériques. » Entouré de Carole Laure et Mariloup Wolfe, deux membres du conseil d’administration de l’organisation, il a également tenu à féliciter tous les professionnels en lice cette année, et a rappelé sa fierté de pouvoir contribuer à faire rayonner les artisans qui se distinguent.

Le Québec très bien représenté aux prix Écrans canadiens 2017

Cette année, 134 catégories sont ouvertes au concours, dont 100 dans les catégories en Télévision, 24 en Cinéma et 10 en Médias numériques. En tout, 545 productions ont été inscrites en Télévision, 136 en Cinéma (dont 44 longs métrages) et 219 en Médias numériques.

En tout, on compte 68 finalistes du Québec dans les catégories en Télévision et en Médias numériques, et 100 finalistes québécois dans les catégories en Cinéma. On retrouve au moins un finaliste du Québec dans 20 productions dédiées à la télévision et aux médias numériques anglophones nommées cette année. De plus, 23 films québécois obtiennent au moins une nomination, dont 10 longs métrages de fiction. Pour découvrir tous les finalistes, rendez-vous sur le site Web des prix Écrans canadiens 2017.

Catégories en Cinéma

Parmi les dix finalistes dans la catégorie Meilleur film, notons la présence de cinq productions québécoises. En effet, Les mauvaises herbes (Luc Vandal, Lorraine Dufour), Avant les rues (Chloé Leriche), Juste la fin du monde (Nancy Grant, Sylvain Corbeil, Xavier Dolan), Race (Louis-Philippe Rochon, Dominique Séguin, Jean-Charles Lévy, Luc Dayan) et Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau (Hany Ouichou) se mesureront aux films Hello Destroyer, Old Stone, Operation Avalanche, Searchers et Weirdos.

Trois films québécois sont parmi les plus cités au concours cette année. C’est toutefois le long métrage Juste la fin du monde de Xavier Dolan qui s’illustre le plus en Cinéma avec neuf nominations. Le film se retrouve dans les catégories Images (André Turpin), Réalisation (Xavier Dolan), Maquillages (Maïna Militza, Denis Vidal), Son d’ensemble (François Grenon), Montage sonore (Sylvain Brassard, Guy Francoeur, Benoit Dame, Guy Pelletier), Adaptation (Xavier Dolan), Interprétation masculine et féminine dans un rôle de soutien (Vincent Cassel et Nathalie Baye), sans oublier la catégorie du meilleur film.

Avec huit nominations, le film Race se retrouve dans les catégories Direction artistique (David Brisbin, Isabelle Guay, Jean-Pierre Paquet), Costumes (Mario Davignon), Maquillages (Natalie Trépanier, Réjean Goderre), Son d’ensemble (Claude La Haye, Luc Boudrias, Pierre-Jules Audet), Montage sonore (Pierre-Jules Audet, Jérôme Décarie, Michelle Cloutier, Stan Sakell, Jean-François Sauvé, Mathieu Beaudin, François Senneville, Luc Raymond, Jean-Philippe Saint-Laurent), Effets visuels (Martin Lipmann, Cynthia Mourou, Benoit Touchette, Jonathan Piché-Delorme, Frédéric Breault) et Interprétation masculine dans un premier rôle (Stephan James), en plus de concourir pour le prix du meilleur film.

Finalement, ex-aequo avec Operation Avalanche et Weirdos, le film Avant les rues est six fois nommé. On le retrouve dans les catégories Images (Glauco Bermudez), Réalisation (Chloé Leriche), Chanson originale (Nikan Boivin) et Interprétation masculine et féminine dans un rôle de soutien (Jacques Newashish et Kwena Bellemare Boivin), en plus de sa nomination dans la catégorie du meilleur film.

Cinq nominations vont à Born to be Blue et Old Stone. Les films Hello Destroyer et Werewolf, sont nommés quatre fois, tout comme Les mauvaises herbes (meilleur film, Direction artistique, Montage, Son d’ensemble) et Two Lovers and a Bear (Direction artistique, Montage, Maquillages, Musique originale). Avec trois nominations aux prix Écrans canadiens, on retrouve King Dave (Son d’ensemble, Montage sonore, Chanson originale), Ceux qui font les révolutions à moitié n’ont fait que se creuser un tombeau (meilleur film, Réalisation, Interprétation féminine dans un rôle de soutien), et KONELĪNE: our land beautiful.

Catégories en Télévision et en Médias numériques

La série Orphan Black (Temple Street) se démarque avec 14 nominations, suivie de la comédie Schitt’s Creek (Not A Real Company Productions Inc) avec 13 nominations, et Kim’s Convenience (Thunderbird), 11 fois nommée. La version anglophone de la série 19-2(Sphere Media Plus) retient également l’attention avec neuf nominations en Télévision et une en Médias numériques. Elle concourra dans les catégories Best Dramatic Series (Jocelyn Deschenes, Virginia Rankin, Bruce M. Smith, Josée Vallée, Luc Chatelain, Greg Phillips, Saralo MacGregor), Best Direction in a Dramatic Series (Louis Choquette), Best Original Music Score for a Series (Nicolas Maranda), Best Photography in a Dramatic Program or Series (Tobie Marier Robitaille), Best Picture Editing in a Dramatic Program or Series (Arthur Tarnowski), Best Sound in a Comedy or Dramatic Program or Series (Robert Labrosse, Jean Camden, Guillaume Boursier, Martin M Messier, Sebastien Bedard, Sabin Hudon, Jacques Plante), Best Writing in a Dramatic Series (Bruce M. Smith) et Best Cross-Platform Project – Fiction (Jocelyn Deschenes, Virginia Rankin, Bruce M. Smith, Luc Chatelain, Josée Vallée, Lynne Kamm, Anne Bergeron, Lauren MacKinlay), en plus de deux nominations en interprétation pour Adrian Holmes et Dan Petronijevic. Vikings (Take 5 Productions Inc) obtient également neuf nominations.

Du côté des productions québécoises, Real Detective (WAM Media Grp Inc) est cité dans quatre catégories, soit Best Factual Program or Series (Petro Duszara, Scott Bailey, Hans Rosenstein, Debbie Travis, Jennifer Gatien, Mark Bacci), Best Productions Design or Art Direction in a Non-Fiction program or Series (David Blanchard, Don McEwen, Brendan Mahon), Best Writing in a Factual Program or Series (Tim Doiron), et Best Photography in a Documentary Program or Factual Series (Barry Russel). Interrupt This Program (Noble Television / Story Park Inc), Mohawk Girls (Rezolution Pictures International Inc) et la série numérique YidLife Crisis (eMerge Entreprises Ltd) obtiennent trois nominations chacune. This Life (Sphere Media Plus), Knuckleheads (Salambo Productions), Newfoundland at Armageddon (Galafilm Productions (Armageddon) Inc), et Trapped in a Human Zoo (PIX3 Films) font partie des productions qui se retrouvent dans deux catégories.

En route vers la Semaine du Canada à l’écran

L’ouverture de la Semaine du Canada à l’écran se fera lors de la réception tenue en l’honneur des finalistes le 6 mars prochain. L’événement se déroulera en simultané à Montréal et à Toronto. La première remise de prix, le Gala honorant l’excellence des productions autres qu’en fiction, aura lieu le 7 mars. Le Gala honorant l’excellence des productions en fiction se tiendra le 8 mars, et le tout nouveau Gala honorant l’excellence des productions numériques et immersives aura lieu le jeudi 9 mars. D’autres activités et rencontres professionnelles auront également lieu pendant cette semaine de célébrations. Le gala des prix Écrans canadiens 2017 sera animé par Howie Mandel et diffusé en direct à CBC le dimanche 12 mars prochain dès 20 h depuis le Sony Centre for the Performing Arts de Toronto.

Pour suivre toutes les actualités des prix Écrans canadiens 2017, rendez-vous au acct.ca/prixecranscanadiens.

L’Académie dévoile les récipiendaires des Prix spéciaux et du Prix Découverte John Dunning

Tantoo Cardinal, Simcha Jacobovici et Randall Okita seront honorés 

Montréal, le 12 janvier 2017 – L’Académie canadienne du cinéma et de la télévision annonce aujourd’hui trois récipiendaires de Prix spéciaux aux prix Écrans canadiens 2017. L’artiste et cinéaste Randall Okita sera honoré du Prix Découverte John Dunning pour The Lockpicker, l’actrice prolifique Tantoo Cardinal recevra le Prix Earle Grey, et le cinéaste et journaliste primé Simcha Jacobovici sera récompensé du Prix Gordon Sinclair pour le journalisme parlé. Le gala des prix Écrans canadiens sera diffusé en direct à CBC depuis le Sony Centre for the Performing Arts le dimanche 12 mars 2017 à 20 h. 

« L’Académie souligne annuellement l’excellence de professionnels d’exception pour leur apport au paysage médiatique canadien », révèle Beth Janson, chef de la direction de l’Académie canadienne du cinéma et de la télévision. « Les récipiendaires de cette année incarnent l’esprit artistique canadien. Nous sommes honorés de pouvoir célébrer leurs réalisations remarquables, leur créativité et leur talent. »

« L’Académie est fière de reconnaître les récipiendaires de cette année pour leur contribution aux industries de l’écran. Leurs voix reflètent la diversité des talents et des récits canadiens », affirme Martin Katz, président du conseil d’administration de l’Académie à Toronto. 

Le prix John Dunning a été créé en collaboration avec son fils Greg Dunning pour honorer l’héritage de ce producteur canadien novateur ayant cofondé Cinepix – le précurseur de Lionsgate – et ayant propulsé les carrières de David Cronenberg et Ivan Reitman. 

« Mon père a toujours offert à la relève l’occasion de travailler sur ses productions. Je suis reconnaissant que l’Académie puisse perpétuer son héritage avec ce Prix spécial. En valorisant les carrières d’une nouvelle génération de cinéastes, on garde ainsi son enthousiasme bien vivant », a dit Greg Dunning.

Ces Prix spéciaux – ainsi que le Prix pour l’ensemble d’une carrière (Christopher Plummer) annoncé précédemment – seront remis lors de la Semaine du Canada à l’écran (6 au 12 mars 2017).

TANTOO CARDINAL | PRIX EARLE GREY

Tantoo Cardinal est apparue dans plus d’une centaine de projets cinématographiques et télévisuels au cours des 40 années de sa carrière, et a remporté de nombreux prix pour ses performances. Sans doute l’actrice autochtone la plus largement reconnue de sa génération, madame Cardinal a joué notamment dans Legends of the Fall, Dances With Wolves, Black Robe, Loyalties, Luna, Spirit of the Whale, Unnatural & Accidental, Marie-Anne, Sioux City, Silent Tongue et Mother’s & Daughter’s.

En 2009, elle a été nommée Membre de l’Ordre du Canada pour sa contribution exceptionnelle à la croissance et au développement des arts de la scène autochtones au Canada.

Cliquez ici pour voir la biographie de Tantoo Cardinal. 

Le Prix Earle Grey est remis à un acteur ou une actrice dont la contribution à la télévision canadienne a eu un impact remarquable dans notre industrie ici et à l’étranger.

SIMCHA JACOBOVICI | PRIX GORDON SINCLAIR POUR LE JOURNALISME PARLÉ

Simcha Jacobovici est un réalisateur et producteur documentaire primé, un journaliste d’enquête, un animateur télé et un auteur à succès du New York Times. Ses documentaires comprennent The Exodus Decoded et The Lost Tomb of Jesus, tous deux ayant James Cameron comme producteur délégué. 

Il a été mis en nomination quatre fois aux prix Emmy et est la seule personne à avoir remporté trois prix dans la catégorie « Journalisme d’enquête exceptionnel ». Il a également remporté un prix Alfred I. DuPont-Columbia pour l’excellence en journalisme parlé, deux prix Donald Brittain présentés par l’Académie, un prix Écrans canadiens et un « Certificate of Special Merit » de la Academy of Motion Picture Arts and Sciences de Los Angeles.

Cliquez ici pour voir la biographie de Simcha Jacobovici.

Le Prix Gordon Sinclair pour le journalisme parlé est remis à un journaliste de télévision pour son œuvre exceptionnelle en journalisme télévisé au Canada, ou pour sa contribution significative au portrait international du journalisme télévisé canadien.

THE LOCKPICKER | PRIX DÉCOUVERTE JOHN DUNNING

Réalisateur : Randall Okita

Producteurs : Jason Lapeyre, Chris Agoston, Tania Thompson, Robert Fisher, Darcy Van Poelgeest

Après la mort d’une amie, Hashi – un adolescent voleur – rêve de quitter la ville. Lorsqu’un proche est victime de violence, Hashi est contraint de choisir entre se battre et devenir ce qu’il craint, ou se sauver en laissant derrière lui ses repères. Cliquez ici pour voir la bande-annonce.

Message des membres du jury

Dans The Lockpicker, la réalisation du portrait magnétique d’un adolescent qui souhaite avoir ce qu’il n’a pas nous a attirée. Le film capte de façon viscérale le désir, l’ennui et l’apathie de l’adolescence, présentant un synchronisme remarquable entre le réalisateur et le comédien. L’observation sensible et détaillée et la photographie stupéfiante de The Lockpicker rendent ce magnifique film à la fois intrigant et claustrophobe. Nous suivrons avec intérêt l’évolution de la carrière de Randall Okita.

Le Prix Découverte est remis au meilleur film à microbudget de l’année (budget de production inférieur à 250 000 $). Pour se qualifier, le film doit être sorti en salle et/ou avoir été admis à deux festivals canadiens reconnus pendant l’année.